Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 11:22

Note de lecture

« Mon père et ma mère » (Aharon Appelfield)

 

Sur la quatrième de couverture, il est écrit à propos de l’auteur : « Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands écrivains de notre temps ». Dans le récit, un des personnages est un écrivain : un écrivain qui refuse toutes les fioritures inutiles qui alourdissent le texte. On le voit aux prises avec un chapitre qui lui résiste. L’écriture étant essentielle dans sa vie. On peut penser qu’Appelfield  se projette dans ce personnage. On retrouve, en effet, dans son livre, cette simplicité d’écriture qui va à l’essentiel. Simplicité qui est le fruit d’un travail d’écrivain remarquable.

Le père, la mère du narrateur qui a une dizaine d’années, les personnalités du groupe de juifs en vacances près de la rivière où ils se baignent sont finement analysées. Tout cela dans un antisémitisme latent rendu plus prégnant par la proximité de la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes en été 1938…

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 08:52

Le menhir de la Roche (la Pierre Tournante)

Seul monument historique classé sur la commune (classement par décret du 15 mars 1978).

« Par décret en date du 15 mars 1978, est classé parmi les monuments historiques le menhir dit Menhir de La Roche, situé sur la parcelle n" 1047, au lieudit Le Pré Neuf-sous-Vallon, section C, du plan cadastral de la commune de Gorron (Mayenne). » extrait du journal officiel.

« Réaliser des travaux en abords des monuments historiques nécessite par conséquent le dépôt d'une autorisation préalable. » Ces travaux sont soumis à l’accord des Bâtiments de France.

Je ne doute pas que les travaux qui ont entraîné la coupe des arbres sur le circuit du menhir ont obtenu cette autorisation de la part de la mairie. Il est question d’un champ de visibilité de moins de 500 mètres du monument en question. Nous sommes dans ce périmètre.

Le moins qu’on puisse dire c’est que ces arbres auraient évité la vison des parpaings qui s’élèvent sur le terrain dont il est question. Et qu’il va falloir un certain temps pour que les petits sapins qui viennent d’être plantés masquent cette construction.

J’espère que la réaction épidermique du maire à propos des arbres ne masque pas quelques imprudences dans l’autorisation des travaux.

Et, en ce qui concerne le monument historique lui-même, il serait sans doute souhaitable de mettre (remettre ?) une signalisation (pratiquement inexistante) digne du monument.

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 11:16

Patrimoine arboricole

Une bien jolie expression. Que je reprendrais volontiers à mon compte. Je n’aurais pas la prétention de dire que notre réaction à l’abattage des arbres à Gorron est la cause de cet article dans Gorron Infos. Mais je note qu’il est rare de lire la justification de travaux sur les arbres. Une simple justification mais qui montre qu’on a réfléchi à ces travaux, au moins a posteriori. C’est un début. On peut espérer qu’il y aura toujours réflexion à ce niveau avant l’exécution. Exécution dont les donneurs d’ordre sont uniquement responsables et non ceux qui obéissent aux ordres.

J’ai constaté qu’on avait planté des sapins dans plusieurs endroits sur la commune. C’est une bonne chose. Mais la photo ci-contre, prise au taillis de la mort, illustre le décalage qu’il peut y avoir entre  planter un petit sapin et couper un arbre centenaire. J’espère que personne n’aura l’idée de couper le magnifique hêtre présent à côté du sapin en pensant exécuter un action équilibrée.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 11:33

Note de lecture

« Une brève histoire de l’égalité » (Thomas Piketti)

 

Contrairement à ses pavés classiques publiés dans le monde entier, cet ouvrage est plus modeste. Il n’empêche qu’on y trouve une série de graphiques, un nombre important de notes de bas de page. L’auteur, cependant, économiste éminent, est clair dans son propos. On peut résumer ce propos : les inégalités au niveau des richesses se sont réduites au cours des siècles.  Notamment après la Seconde Guerre mondiale. Mais, depuis les années 1980/1980, le mouvement stagne, voire régresse.

Piketti se situe clairement à gauche, défenseur d’un socialisme démocratique. Il prône des prélèvements fiscaux plus redistributifs touchant plus fortement les riches en général (patrimoniaux ou financiers). Cette ligne devrait intéresser la gauche en France, actuellement en plein marasme. Il est difficile de comprendre que ce genre de chercheurs ne soient pas plus sollicités pour construire un nouveau programme commun de la gauche dépassant les petites ambitions personnelles.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 11:21

Note de lecture

« Impossible » (Erri De Luca)

 

Auteur original à l’œuvre particulière, à la langue simple et poétique . Ancien militant d’extrême gauche, il ne renie pas son militantisme et en revendique l’approche non intellectuelle, concrète, humaine. Ce roman raconte l’histoire d’un vieux militant, amoureux de la montagne, des marches en solitaire, et un jeune juge qui le soupçonne d’avoir commis un meurtre. Celui d’un ancien ami, militant ayant trahi ses camarades.

Sous forme d’un dialogue entre ces deux personnages qu’apparemment tout oppose, l’auteur aborde ce qui a fait l’essentiel de sa vie. Dans un subtil jeu du chat et de la souris, on voit se dessiner dans les échanges une réflexion commune qui dépasse de très loin le simple interrogatoire. Comme souvent chez Erri De Luca, on comprend mieux à la lecture ce que peut être la littérature.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 10:09

Deux élus d’opposition… une scission…

Je m’étais réjoui lors des dernières élections municipales de la présence d’une liste d’opposition. Il me paraissait nécessaire d’avoir des contre-pouvoirs au sein d’un conseil municipal. Au-delà même des orientations de chaque liste.

Deux élus pour l’opposition m’ont paru insuffisants pour de véritables confrontations de points de vue. On a eu très vite l’impression que ces confrontations consistaient en un affrontement entre le maire et la tête de liste de l’opposition.

Ma déception est d’autant plus grande qu’une scission vient d’avoir lieu entre les deux élus d’opposition. Quelles que soient les causes de cette scission, je ne peux qu’en déplorer les conséquences. Elle décrédibilise une démarche qui me paraissait utile.

De plus, je ne comprends pas très bien l’élue quittant l’opposition. En toute logique, elle aurait dû démissionner pour laisser sa place à la personne qui lui succédait sur sa liste. Le scrutin portant sur des listes complètes, elle a été élue comme représentante de cette liste et non à titre individuel.

Tout cela est bien dommage.

Partager cet article
Repost0
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 11:22

La coupe des arbres (suite)…

Alors que je pensais l’incident clos, le Maire est revenu sur le sujet en Conseil municipal. On apprend que ce sont les services techniques qui ont effectué ces coupes. On n’est donc plus dans des affaires purement privées. C’est sans doute pourquoi le maire a, à nouveau, réagi, plus que maladroitement, c’est le moins qu’on puisse dire.

Revenant sur le terme « massacre », qu’il faut, bien sûr, prendre au second degré, il s’obstine à comparer les arbres à des humains. Personne n’a dit que ceux qui ont coupé les arbres étaient des « assassins ». C’est tout simplement ridicule. Par contre laisser plus ou moins entendre que les « irresponsables » qui ont dénoncé ces coupes pourraient se préoccuper plus des arbres que de la vie humaine, c’est presque injurieux.

Il est parfois nécessaire d’élaguer, de couper des arbres quand il y a danger. Tout le monde est d’accord là-dessus. Tout ce qui a été coupé dans le chemin du menhir ne répondait pas toujours à cette nécessité. Prétendre le contraire s’appelle de la mauvaise foi. Le besoin d’avoir toujours raison, le refus de reconnaître qu’on peut avoir tort : des mécanismes qu’on retrouve fréquemment chez certains élus. C’est bien dommage.

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 09:06

La coupe des arbres…

Un article du Publicateur Libre est revenu sur la coupe d’arbres à Gorron que j’avais évoqué sur le blog. Au-delà des avis de chacun, celui du maire m’a un peu surpris. Il a raison quand il dit que ces coupes concernent des personnes privées et qu’elles avaient le droit de les faire. Je ne conteste pas ce droit. Je déplore leur choix, c’est tout.

Prétendre que ces arbres pouvaient représenter  un danger me paraît beaucoup plus discutable. Surtout de la part d’un responsable qui ne me paraît pas aussi prudent en ce qui concerne l’élagage de certains arbres sur la promenade Saint-Laurent. J’ai d’ailleurs constaté que cet élagage avait été fait en partie après mon dernier article sur le blog.

Comparer des arbres centenaires à des arbustes qui seraient plantés sur Gorron me paraît pour le moins discutable. Mais c’est surtout la comparaison des arbres aux gens qui m’a fait sursauter : « les arbres, c’est comme les gens, ça nait, ça grandit, puis ça meurt ». Sauf qu’en général les gens on ne les abat pas, même quand ils sont vieux ! On essaie plutôt de retarder le plus possible leur fin…

 

A suivre… (nouvelle réaction du maire)

 

Illustration : un exemple à méditer : Un arbre de 350 ans dans la maison de Jean-Jacques Garnier à Bougival.

Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 09:58

Travaux à l’église

A l’évidence, les églises font partie du patrimoine français. En ce sens, elles sont à préserver. Le problème étant qu’elles appartiennent aux communes qui doivent assurer cette préservation. Et que cela a un coût très élevé pour les budgets communaux.

D’importants travaux sont nécessaires actuellement pour l’église de Gorron. On peut regretter que l’entretien n’ait pas été assuré au fil des ans et que des problèmes de sécurité obligent à des travaux urgents. L’association de conservation du patrimoine a été créée en grande partie pour suivre ces travaux en 2017. Et nous n’en sommes, après quatre ans, qu’à l’évaluation du coût des travaux.

Il est question de déposer la flèche du clocher et, peut-être, dans l’avenir, la reposer après réparation. Nous ne connaissons pas encore le coût des travaux, et en particulier de la pose et dépose de la flèche, au niveau de l’association. Il est plus qu’urgent qu’une information claire soit faite et rendue publique. Ce qui permettrait d’apprécier les décisions de la municipalité.

Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 11:33

Note de lecture

« La faute de l’abbé Mouret » (Emile Zola)

 

Les détails du mouvement des troupes dans le dernier ouvrage de Zola que j’ai lu (la Débâcle), avait fini par me fatiguer. Cette fois, le cadre du roman est beaucoup plus intimiste : une misérable cure de campagne. La plus grande partie du roman met en scène le jeune curé et une jeune fille dans un parc immense envahi par une végétation luxuriante, magnifique.

On retrouve le travail et le génie de Zola dans la description des multiples plantes au sein desquelles va naître la découverte de la chair pour les deux jeunes gens. Cette fois encore la masse des détails aurait pu me fatiguer. Mais ça n’a pas été le cas. La langue est magnifique. On déambule dans le parc et on s’émerveille de la beauté de la nature. D’une faute qui aurait pu être sordide, Zola fait une merveilleuse histoire d’amour, hors du temps, fantastique. Le retour à la réalité est d’autant plus dramatique.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche