Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 11:31

Note de lecture

« La goûteuse d’Hitler » (Rosella Postorino)

 

Un thème général très séduisant : une dizaine de jeunes femmes sont recrutées pour goûter les aliments destinés à Hitler, paranoïaque, terré dans un refuge, sentant sa fin approcher. Parmi ces femmes qui, à chaque repas, ont la crainte d’être empoisonnées, la narratrice qui vit chez ses beaux- parents, son mari étant porté disparu sur le front de l’est.

J’ai été un peu surpris au début par le style et la structure du récit qui balance entre le contexte historique et les préoccupations plus intimes de la narratrice évoquant sa vessie trop pleine, l’importance pour elle des odeurs corporelles… Certaines expressions m’ont aussi perturbé, à tel point que je me suis interrogé sur la qualité de la traduction : l’amant qui mord la 12ème cote de la femme, les hanches qui s’effritent…

Mais, quand en est entré dans le texte, on se laisse porter par son originalité et son épaisseur, notamment dans l’analyse psychologique de l’héroïne.

Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 11:28

Communication municipale

Dans le dernier compte-rendu du conseil municipal du 5 novembre 2020, M. Martin conteste la place que la municipalité donne à l’expression de l’opposition dans les publications de la commune. Il demande d’intégrer dans le règlement intérieur la démission du maire ou des adjoints si l’un d’entre eux est mis en examen.

Mis à part ces deux points, le reste des sujets examinés au cours du conseil ne donne lieu à aucune autre contestation. Dans le dernier Gorron Infos, l’opposition a choisi de laisser en blanc l’espace qui lui était réservé. Je pense que c’est une erreur et peut être interprété comme si elle n’avait rien à dire.

Il faut donc aller sur la page Facebook de M. Martin pour connaître les critiques de l’opposition. Les attaques personnelles sur une élue qui « serait nulle », sur les soutiens au maire que celui-ci récompenserait, me paraissent maladroites et superflues. Par contre, des points importants sont listés qui mériteraient un débat au sein du conseil :

  • La relance d’une enquête judiciaire sur l’accusation de prise illégale d’intérêts de la part du maire.
  • Les priorités au niveau financement dans les projets de la municipalité.
  • L’endettement de la commune.
  • L’ingérence de la municipalité dans des domaines relevant de la compétence de la communauté de commune…

J’espère que ces débats auront lieu et que l’information arrivera jusqu’aux Gorronnais.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 11:28

Point de vue…

Note de lecture

 

« Nature humaine » (Serge Joncour)

 

Un contexte historique qui me touche de près : 1976 – 1999. Avec quelques événements majeurs qui ne peuvent laisser indifférentes les personnes de ma génération. Les luttes de type Larzac, Godfrech, avec quelques tentations de recours à la violence. Le retour à la terre, l’élection de Mitterrand, la chute du mur de Berlin et la grande tempête de 1999… quelques souvenirs incontournables.

Et tout cela vu par un jeune paysan qui veut rester sur la ferme familiale, est amoureux d’une jeune allemande qui, elle, veut être libre et vivre une vie différente de celle de la génération précédant la sienne.

Un style très agréable, débarrassé d’une certaine mode qui alourdit parfois les romans contemporains. Une lecture fluide, aisée, tout en nous plongeant dans l’évolution du monde paysan en cette fin de siècle, évolution souvent brutale et dévastatrice. Une réussite.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 11:27

Note de lecture

« Le bal des folles » (Victoria Mas)

 

Un contexte qui m’intéressait. La Salpêtrière, l’enfermement des femmes déclarées folles, Charcot et ses hystériques, Le Grand mal spectaculaire… Je suppose que l’auteure s’est plongée dans cette période importante pour l’évolution de la psychiatrie française mais aussi dans les débuts de la libération féminine et l’émergence des mouvements féministes.

Mais ce contexte historique passe rapidement au second plan pour laisser place à une histoire romanesque qui semble parfois peu crédible. Au-delà des communications avec les morts à la mode à l’époque, les personnages paraissent sans consistance au niveau psychologique, évoluant souvent trop brutalement.

Un roman malgré tout agréable à lire d’une jeune auteure qui a eu beaucoup de chance d’être publiée pour son premier roman. A moins que le fait d’être la fille de la chanteuse Jeanne Mas y soit pour quelque chose.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 11:27

Note de lecture

 

« Retour à Marthas’ Vineyard » ( Richard Russo)

Je ne connaissais pas cet auteur américain, écrivain réputé qui a obtenu plusieurs prix prestigieux. C’est le thème de l’ouvrage qui m’a séduit. D’anciens étudiants se retrouvent dans une maison appartenant à la famille de l’un d’eux, quarante ans après leur dernière rencontre. Trois hommes à l’époque amoureux de la même femme, Jacy qui a disparu depuis.

Comme cela m’est déjà arrivé avec des auteurs américains (est-ce un problème de traduction ?), le texte, dense, m’a paru parfois un peu lourd. Avec de nombreuses références géographiques et culturelles qui souvent m’échappent.  L’histoire, par contre, est prenante et tient le lecteur en haleine. Globalement, une bonne lecture et un écrivain à retenir.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 11:31

Note de lecture

 

Biographie « Violette Leduc » (Carlo Jansiti)

 

La lecture du livre « Thérèse et Isabelle » de Violette Leduc (que j’ai déjà évoquée sur le blog) m’avait donné envie de connaître cette auteure présentée comme féministe revendiquant son homosexualité, amie de Simone de Beauvoir… Ses qualités littéraires  aperçues dans le roman se confirment si l’on tient compte du grand succès de son autobiographie « La Bâtarde » traduite dans de nombreux pays.

Malheureusement, la personne elle-même ne m’a pas du tout séduit. Je peux même dire qu’elle m’a été insupportable. Manifestement perturbée sur le plan psychique, cette perturbation, sans doute à l’origine de son talent d’écrivaine, m’a paru, socialement, très gênante. La biographie, en plus, se voulant exhaustive, est redondante et m’a demandé un effort de lecture qui n’a pas arrangé la mauvaise impression que j’ai eu de Violette Leduc.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 11:22

Note de lecture

« La conquête de Plassans » (Emile Zola)

 

Quatrième livre de la série des « Rougond-Macquart ». Après l’opulence, le foisonnement de « la Curée » et du « Ventre de Paris », un retour dans la petite ville imaginée par Zola pour lieu d’émergence de la famille. Cela repose un peu et confirme aussi le talent de l’écrivain adaptant son style au thème central de l’ouvrage.

Une analyse de la petite société provinciale où s’affrontent les grands courants politiques : Orléanistes, Légitimistes, Bonapartistes et Républicains. Avec, en plus, celle des couches sociales souvent adversaires, l’influence de l’Eglise, mêlées aux rivalités familiales, personnelles… Tout cela concentré dans la maison Mouret et son jardin.

Un personnage central, l’abbé Fougas, à l’ambition politique dissimulée derrière une piété austère. Complexe, parfois machiavélique, comme souvent les personnages de Zola représentant des types de personnalités.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 10:09

Note de lecture

« Chercher Proust » (Mickaël Uras)

 

C’est la troisième année que je reste bloqué sur le troisième livre de la Recherche : « Du côté de Guermantes ». L’ouvrage de Mickaël Uras était donc le bienvenu. Avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision, il raconte comment une passion dévorante pour Proust (et aussi pour la littérature en général, sans doute) peut perturber en profondeur la vie réelle, quotidienne.

Je suppose que l’auteur aime Proust et connaît bien son œuvre mais, contrairement à ceux qui relisent (il s’agit toujours de relecture pour les spécialistes) en éclatant de rire la Recherche, et qui renvoient le lecteur moyen à son insignifiance, Mickaël Uras m’aidera peut-être à reprendre « Du côté de Guermantes » et à sourire (mais sans doute pas à hurler de rire) à l’humour réel de Proust.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 11:25

Vie municipale

Je me suis réjoui quand deux listes se sont présentées lors des élections municipales. Deux élus d’opposition me paraissaient un peu juste pour constituer un véritable contre-pouvoir nécessaire à toute vie démocratique mais j’espérais un vrai débat, dépassant la médiocrité de la campagne.

Je me suis à nouveau réjoui quand j’ai vu que l’opposition avait droit à une rubrique dans Gorron Infos. J’y voyais une ouverture de la majorité. J’ai appris, depuis, que c’était une obligation légale et non un signe de détente. Le chapeau (inutilement agressif) qui annonce cette rubrique a confirmé cette déception, ainsi que la réduction du nombre de caractères attribués à l’opposition.

J’étais alors d’une grande naïveté.

Si je reprends les comptes-rendus des conseils municipaux parus à ce jour (02 juin 2020 ; 9 juillet 2020, 24 septembre 2020), comptes-rendus souvent indigestes, je relève en guise de confrontations de point de vue faisant vivre la démocratie :

  • Deux votes contre la délégation du conseil municipal au maire, sans explication de vote.

En ce qui concerne l’expression de l’opposition dans Gorron Infos, je relève :

  • Un souhait que le travail de l’opposition soit constructif.
  • Un constat que la ville est endettée et que les impôts locaux  exploseront dans les années à venir.
  • L’annonce de la réactivation d’une page facebook et la mise en place d’une permanence mensuelle.

Pour l’instant, mais peut-être que cela va évoluer, je n’ai pas vu les confrontations de points de vue que j’espérais.

Mais peut-être suis-je trop impatient…

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 11:24

Note de lecture

« Le crime de lord Arthur Savile » (Oscar Wilde)

 

Si vous sortez fatigué d’un lourd roman didactique ou celui d’un contemporain à la recherche de l’originalité avec un texte décousu et abscons, ouvrez celui d’Oscar Wilde. Je ne goûte guère les contes, encore moins le fantastique et pourtant, quel plaisir de lecture. Un style impeccable et surtout un humour léger, délectable. Quand on pense que cet homme é été emprisonné pour homosexualité, est mort ruiné, oublié, on peut s’interroger sur les critères qui sont à la base des choix des critiques à l’époque.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche