Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2022 5 25 /11 /novembre /2022 10:32

Note de lecture

« Les laboureurs de Feins » (Alain Bohuon)

 

Pour éviter toute accusation de conflit d’intérêt, je dois dire que l’auteur est un ami et que j’aime, de manière générale, les romans historiques. Ceci étant dit, venons-en au livre lui-même.

Roman historique, sans aucun doute. Une période : 1598 - 1709, au cours de laquelle on suit la vie de familles de Feins, bourgade proche de Rennes. Sur la quatrième de couverture, on apprend que l’auteur a eu l’ambition de faire revivre ses propres ancêtres. Un travail impressionnant à partir des archives paroissiales et sur le terrain même où se déroule le récit.

L’avantage de ce choix est que le lecteur est très vite plongé dans le roman avec ses nombreuses précisions sur ce qu’était la vie rurale à l’époque : les naissances, les mariages, les décès… Ainsi que sur le temps qui passe rythmé par les aléas météorologiques  et sanitaires. Tout cela à l’aide d’une écriture classique, très travaillée qui convient bien au romantisme qui se dégage du récit.

Ce lecteur, s’il se laisse bercer par le style nourri de multiples détails, généalogiques, topographiques… par la description des nombreux personnages, attendra avec impatience la deuxième partie annoncée dans ce premier volume.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2022 7 20 /11 /novembre /2022 12:02

Note de lecture

« Mahmoud ou la montée des eaux » (Antoine Wauters)

 

Chaque année, le prix Inter peut nous réserver de belles surprises. J’ai failli ne pas acheter celui-là. Sous prétexte qu’il était écrit en vers libres. Cela aurait été une erreur. On peut dire que c’est un véritable petit bijou. Simplicité , profondeur, au service d’un thème magnifique.

Un vieil homme, de sa barque, plonge dans un lac artificiel. Il y voit une partie de ce qui a été englouti. Comme des remontés de la mémoire qui lui permettent de revivre les moments forts de sa vie finissante. Tout cela dans un contexte dramatique : un pays figé par la dictature qui sombre dans le chaos.

Le héros, poète, a vu sa vie brisée par les maîtres de la Syrie : le père et le fils, cet ophtalmologiste timide qui n’aurait jamais dû régner et s’est révélé un dictateur particulièrement sanguinaire.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2022 6 12 /11 /novembre /2022 11:27

Gorron Infos

Je regrettais, le mois dernier, le niveau des échanges entre majorité et opposition dans le dernier bulletin municipal. Pour celui de novembre, ce niveau me semble s’être relevé. Sauf démenti, les augmentations en termes de budget méritent une réponse du maire. Et nous pourrions avoir, pour une fois, une confrontation entre les choix faits et ceux qui auraient été faits si la liste « Un nouvel horizon pour Gorron » avaient remporté les élections municipales. C’est cela que j’espérais quand l’expression libre de l’opposition est apparue dans le bulletin.

De la même façon, j’aurais aimé avoir des exemples « d’investissements absurdes » dénoncés par l’opposition. Et la justification de ces investissements de la part du maire. J’aurais alors le sentiment, comme administré de base, d’être respecté.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 11:45

Note de lecture

« Près de la mer » (Abdabrazak Gurnah)

 

Prix Nobel 2021. Lire un ouvrage du prix Nobel de l’année permet de belles découvertes. C’est une nouvelle fois le cas. Un roman écrit à la première personne retrace la vie d’un habitant de Zanzibar qui arrive illégalement en Angleterre pour finir sa vie. L’auteur y aborde des thèmes comme le colonialisme, l’immigration, mais aussi des réflexions sur ce que peut être une vie, sans complaisance envers soi-même.

Un tiers du livre correspond à une autre narrateur, qui  écrit, lui aussi, à la première personne. Il se trouve que ce narrateur est le membre d’une famille en conflit avec le premier narrateur. La confrontation subtile de points de vue à partir d’événements communs permet une approche psychologique très intéressante dans laquelle les variations de la mémoire  sont interrogées. Une belle écriture.

Quelques longueurs, à mon goût, dans les méandres familiaux. Mais, globalement, un auteur de grand talent.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 11:00

Note de lecture

« Corps et âme » (Franck Conroy)

 

Un beau roman sur la vie d’un enfant prodige. Musicien de génie, fils naturel d’une femme chauffeur de taxi. On le voit évoluer d’un milieu pauvre jusqu’à la haute bourgeoisie grâce à la musique. L’auteur nous donne un panorama de la société américaine, plus précisément à New-York. Des personnages typiques, du professeur de piano, homme remarquable hanté par un drame vécu au cœur de la Seconde Guerre mondiale, au grand bourgeois abuseur d’enfant, en passant par toute une série de portraits finement analysés au niveau psychologique.

Le talent de l’auteur permet au lecteur non spécialiste de la musique de prendre plaisir à la lecture des passages plus techniques. Quant à la place du don, de la passion, dans la structuration de la personnalité du héros, elle est remarquablement analysée.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2022 1 17 /10 /octobre /2022 10:29

Note de lecture

« Nêne » (Ernest Pérochon)

 

J’ai découvert Ernest Pérochon en cherchant des textes sur l’instituteur du début du 20e siècle. J’ai appris alors qu’il avait obtenu le prix Goncourt en 1920. J’ai donc acheté le livre. Je l’ai regretté pendant une bonne partie de la lecture. Un style daté. Des personnages caricaturaux. L‘héroïne, domestique chez un cultivateur veuf avec deux enfants. Toutes les qualités et un amour pour le petit garçon et la petite fille, prête à tout sacrifice. Une rivale, belle mais méchante, manipulatrice, qui va épouser le cultivateur.

Quand je pensais à ce qu’avait pu faire Zola avec « La terre », je trouvais « Nêne » insignifiant. Heureusement, la seconde partie, et surtout la fin, sauve un peu l’ensemble. Tout cela a mal vieilli. Pérochon était un auteur à succès à son époque. Je comprends pourquoi il a été oublié.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2022 2 04 /10 /octobre /2022 12:43

Note de lecture

 

« Je suis une fille sans histoire » (Alice Zéniter)

C’est après une interview dans une émission historique, que je me suis intéressé à l’œuvre de cette autrice. Depuis, je lis l’ensemble de ses romans. Dans ce petit livre autobiographique, on comprend en partie d’où viennent ses talents d’écrivaine. Des études littéraires poussées qui expliquent la virtuosité et la densité de son écriture. La diversité de ses centres d’intérêt qui permet de produire des romans souvent très différents. Des idées politiques, au sens large du terme, avancées, féministes, anti racistes… Et, avec cela, beaucoup d’humour, d’auto-dérision. Un personnage attachant. Un talent indiscutable. Ce genre d’autrice qui donne envie de suivre  régulièrement ses productions.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 11:54

Note de lecture

« L’homme sans ombre » (Joyce Carol Oates)

 

Un sujet qui me convenait parfaitement. Une scientifique qui a consacré toute sa vie à ses recherches en neuro sciences et un sujet unique, lourdement amnésique depuis l’âge de 37 ans. De la psychologie expérimentale avec construction et passation de tests permettant de mieux comprendre les mécanismes mis en œuvre dans la mémoire.

Il fallait tout le talent de cet autrice pour captiver le lecteur et faire oublier quelques répétitions. Il faut dire qu’à côté de l’aspect scientifique (la spécificité de la mémoire déclarative) elle nous parle  du milieu de la recherche avec ses jalousies, ses mesquineries, ses abus…  Mais aussi et surtout de l’attachement amoureux de la scientifique pour son sujet d’étude. Ce sujet qui, à la suite d’une infection à l’âge adulte, a une mémoire immédiate qui ne dépasse pas 70 secondes alors que des souvenirs plus anciens viennent souvent le hanter. Impressionnant…

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2022 1 05 /09 /septembre /2022 17:28

Dans cette rubrique, je donne mon avis sur des lectures, sur des événements gorronnais (comme les décisions du conseil municipal, par exemple). Sans prétention, juste un avis personnel…

 

Note de lecture

« Comme un empire dans un empire » (Alice Zéniter)

 

Cela fait déjà quelque temps que je m’intéresse à cette écrivaine au talent indéniable. Le thème de ce roman me séduisait particulièrement : la rencontre entre un attaché parlementaire désabusé et d’une hackeuse perturbée. Mais j’ai été un peu déçu.

Le monde de la jeune femme m’est totalement étranger. J’ai eu du mal à suivre le côté technique de son univers. Celui du jeune homme me convenait mieux. Et j’aurais aimé qu’il occupât une place plus importante. De la même façon, j’espérais que le rencontre des deux personnages fût plus longuement traitée.

C’est sans doute cette frustration qui m’a rendu, par moments, la lecture du roman un peu difficile. Impressionné par la densité du texte, il m’est arrivé de fatiguer au long de la lecture.

Partager cet article
Repost0
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 11:01

Dans cette rubrique, je donne mon avis sur des lectures, sur des événements gorronnais (comme les décisions du conseil municipal, par exemple). Sans prétention, juste un avis personnel…

 

Note de lecture

« L’instituteur au début du XXe siècle » (Ernest Perrochon)

 

Auteur bien oublié qui a obtenu le prix Goncourt en 1920 pour son roman Nène. La lecture de cet ouvrage était motivée par mon propre projet d’écriture dans la série des romans historiques centrés sur Gorron.

Ancien instituteur au début du XXe siècle, l’auteur connait bien ce milieu enseignant qui occupait une grande place dans la société, notamment celle des campagne. Le statut de l’instituteur, malgré la modestie de sa situation financière, était reconnu et respecté. Et cela a duré jusque dans les années 1960, même si ce statut n’a cessé de se dégrader.

Le style de Perrochon peut paraître un peu désuet. Mais l’auteur est très habile à dresser différents portraits de ces instituteurs pas toujours à la hauteur des principes qu’ils inculquaient aux enfants. Notamment dans leurs rapports avec leur propre hiérarchie et les notables des villages…

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche