Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 11:32

Note de lecture

« La semaine sanglante » (Michèle Audin)

 

Une litanie de nombres de morts ponctuée de remarques sur la fiabilité des évaluations ayant déjà été réalisées. L’auteure étant mathématicienne, je m’attendais à quelque chose de plus synthétique, de plus structuré. Tout est donné en vrac, . Quelques corps isolés et des centaines dans des fosses communes, le tout sur le même plan. Très souvent l’annonce de chiffres qui seront discutés plus loin dans le livre.

De la même façon, des sources qui ne sont pas hiérarchisées : de livres de mémoire aux archives des cimetières en passant par des articles de journaux… Tout cela pour conclure qu’on ne saura jamais combien de morts il y a réellement eu pendant la Semaine sanglante mais que l’auteure, elle, a une conviction : ils seront toujours plus nombreux qu’on a bien voulu le dire. Décevant.

Partager cet article
Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 11:49

« Lélia » (George Sand)

Lecture parfois difficile. Beaucoup de notes de bas de page détaillant, notamment, les remaniements entre les deux éditions (1833 et 1839). Un roman qualifié de métaphysique ou de philosophique. Des personnages  correspondant à des types caractérisés par la place accordée chez chacun au corps, à l’esprit et à l’âme. George Sand est modeste quand elle écrit : « Je fais mon petit roman de tous les ans  quand j’ai une ou deux heures par jour à m’y mettre. » Il est évident qu’ici l’ambition est beaucoup plus grande.

Au-delà du résultat, pour qui s’intéresse à l’écrivaine, on apprend beaucoup de choses. Bien que, comme nombre d’écrivains, Sand s’en défende, on retrouve dans le personnage de Lélia beaucoup d’elle. A tel point que l’édition de 1839 aurait été édulcorée. Notamment sur tout ce qui touche au corps, au plaisir physique. La réputation de Sand a été sulfureuse. On a beaucoup parlé de ses amants et ses amantes. On découvre dans Lélia une complexité, une difficulté à vivre qui humanisent l’écrivaine.

Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 10:31
Mes expositions…

 

Boucheries et charcuteries à Gorron aux 18e 19e et 20e siècles

 

A partir des recherches en cours sur le blog, un recensement des bouchers et des charcutiers gorronnais a été fait. Grâce aux cartes postales anciennes, plusieurs boutiques ont été resituées dans les rues de la ville.

Au cours du 19e siècle, quelques familles ont pu être repérées, qu’on retrouve tout au long du siècle : Renard, Lambert, Ernault, Bailleul…

Un petit film tourné dans la ville actuelle permettait de retrouver les lieux où étaient installés le principaux bouchers charcutiers.

Mes expositions…
Partager cet article
Repost0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 16:25
Mes expositions…
Mes expositions…

 

La révolution dans le canton de Gorron

 

Le samedi 01 et le dimanche 02 avril (pendant la Foire Fleurie), l’exposition annuelle s’est déroulée à la salle d’honneur de la mairie de Gorron. Le thème central était : « la Révolution dans le canton de Gorron ». Le nombre de visiteurs a dépassé les 200. Sensiblement équivalent à celui de l’année dernière, il est en baisse par rapport aux premières expositions. Les documents consultables sur place et les vidéos (à l’exception de la fête de l’ASG) étant les mêmes que ceux des dernières expositions.

Cette année, un stand présentant la nouvelle association « Conservation du patrimoine gorronnais » était présent. Un projet consistant à réunir, lors de l’exposition annuelle, celle réalisée dans le cadre de l’Amicale Laïque et celle de l’association nouvelle, va être discuté. Cette initiative pourrait relancer l’intérêt pour cette manifestation annuelle sur l’histoire locale qui se déroule lors de la Foire Fleurie.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 11:48
Mes Expositions…
Mes Expositions…

Les journées du patrimoine 2016.

Lors des journées du patrimoine, les 17 et 18 septembre 2016, des documents sur l’histoire de Gorron ont été placés près de bâtiments patrimoniaux : la mairie, l’église, la chapelle du Bignon, le moulin du Pré, la forteresse, le logis de la Renardière et le Ponceau, en bas de la rue Jean-Jacques Garnier. Autant de lieux dont nous avons souvent parlé sur le blog.

Le samedi matin, j’ai donné une conférence sur Jean-Jacques Garnier au logis de la Renardière en présence de Madame Vallot, descendante de l’illustre Gorronnais. Deux plaques de rue rappelant ses dates de naissance et de décès ainsi que sa fonction d’homme de lettres ont été inaugurées par la municipalité. Un panneau historique a été placé près de la maison où il a été élevé.

Le maire, Mme Vallot et moi-même
Le maire, Mme Vallot et moi-même

Le maire, Mme Vallot et moi-même

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 09:44

Mes expositions…

Vidéos

Depuis que celles-ci ont lieu à la salle d’honneur de la Mairie, un vernissage est mis sur pied auquel sont invitées toutes les personnes qui ont, de près ou de loin, participé à la réalisation de l’exposition en nous confiant, notamment, différents documents. Le vernissage commence avec les discours du président de l’Amicale Laïque (qui a déjà été diffusé sur le blog) puis de moi-même et enfin du maire de Gorron. Il se termine par un pot offert par l’Amicale Laïque.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 12:38
Mes expositions...
Mes expositions...

« La vie de Jean-Jacques Garnier »

En mars 2016, le thème central de l’exposition est la vie d’un illustre Gorronnais peu connu dans la ville. Si une rue de Gorron porte son nom, on ne connaissait de lui que quelques éléments biographiques grâce, notamment, à l’abbé Angot. Les recherches entreprises à partir de ses archives (voir la publication « La vie de Jean-Jacques Garnier ») ont permit de réaliser l’essentiel de cette exposition complétée par une étude sur la rue Jean-Jacques Garnier et le quartier de la Pierre-Pichard.

Une série de 6 vidéos (1969 : Collège public (11 mn) ; 1969 : Fête des fleurs (18 mn) ; 1989 : Economie (28mn) ; 1989 : Bicentenaire (36 mn) ; 1993 : Fête de la musique (27 mn) ; années1990 : Fêtes école publique (37 mn), et une séance de dédicace du livre complétaient l’exposition.

Mes expositions...
Partager cet article
Repost0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 09:33
Mes expositions...
Mes expositions...

« Vers l’an 2000 »

Dans la suite de l’exposition sur les Trente Glorieuses (1945/1975), en 2015, le thème de l’exposition, désormais traditionnelle à la mairie de Gorron le week-end de la Foire Fleurie, s’intitulait « Vers l’an 2000 » (1975/1999). Les diaporamas sont remplacés par des films. Cette année-là, il s’agissait d’un film tourné en 1989 concernant les activités économiques de la ville à l’époque et la fête du bicentenaire de la Révolution. Les ouvrages « Hstoire de Gorron – des origines à la Seconde Guerre mondiale » et un roman historique « Saga Gorronnaise » étaient mis en vente et pouvaient être dédicacés.

Mes expositions...
Partager cet article
Repost0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 12:52
Mes expositions
Mes expositions

« Les Trente Glorieuses – 1945/1975 »

Au cours de cette exposition qui a eu lieu les cinq et six avril 2014, le diaporama a été remplacé par un film tourné le jour de la fête des fleurs à Gorron en 1969. La recherche de documents filmés a été, ensuite, une des préoccupations principales pour l’organisation de l’exposition. Au cours de ces deux jours, j’ai pu aussi organiser une séance de dédicace car ma publication « Histoire de Gorron – Des origines à la Seconde Guerre mondiales » (voir la rubrique : « Mes publications ») était mise en vente. A partir de cette exposition, films et vente de livres ont fait partie de la manifestation annuelle.

Mes expositions
Partager cet article
Repost0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 09:45
Mes expositions...
Mes expositions...

« Histoire de Gorron, des origines à la Seconde Guerre mondiale ».

Désormais, l’exposition annuelle a lieu à la salle d’honneur de la mairie, lors du week-end de la Foire Fleurie.

En 2013, le thème était : « Histoire de Gorron, des origines à la Seconde Guerre mondiale ». Les différents documents exposés correspondaient à l’ouvrage réalisé aux Editions du Petit Pavé que nous avons présenté dans la rubrique « Mes publications ».

Un CD était mis en vente au cours de l’exposition réunissant quelques « promenades historiques » illustrées par des cartes postales anciennes et des photos actuelles.

Les visiteurs pouvaient consulter une série de cartes postales et de photos de classes anciennes.

Mes expositions...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche