Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2021 7 21 /11 /novembre /2021 09:29

Les disciplines d’éveil dans les années 1970…

Dans mon roman en cours, le personnage principal, un instituteur remplaçant, met en place dans sa classe le tiers temps pédagogique.

Cette innovation pédagogique, décidée après les bouleversements de 1968, a pour ambition de changer profondément l’esprit et les méthodes de l’enseignement élémentaire.

Il s’agit de décloisonner les disciplines, de lutter contre leurs contenus abstraits et encyclopédiques. En particulier dans les domaines scientifiques, d’histoire et géographie et artistiques.

Le travail par thèmes généraux doit permettre ces innovations. Il repose sur des méthodes dites actives dans lesquelles l’enfant participe à l’élaboration de ses connaissance plutôt que de les recevoir dans le cadre d’enseignements magistraux sous forme de cours.

Le rôle du maître reste cependant fondamental pour encadrer les activités des élèves, les guider dans leurs recherches, les aider à les mettre en ordre.

Dans le roman, l’instituteur travaillera sur l’histoire d’une abbaye, actuellement en ruines et la réalisation d’une grande maquette à partir de briques de plâtre…

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 11:35
Journal de bord…

L’abbaye de Savigny.

 

Les bâtiments constitutifs de l’abbaye

 

L’abbatiale

Elle a été construite de 1173 à 1220.  A l’intérieur, il y avait 15 chapelles. Le clocher mesurait 66 mètres de hauteurs. On a dit qu’elle avait l’allure d’une cathédrale de 82,33 m de long.  Les arcades de ses voutes se rejoignaient à 22 m de hauteur. Le transept était long de 50 m et large de 11 m.

 

Le chapitre

C’est la salle de réunion des moines. L’abbé lisait un chapitre de la règle de Saint Benoît chaque matin. Cette règle impose la réunion des moines sept fois par jour et au milieu de la nuit (par exemple les vigiles,  les laudes, les vêpres…). Ils récitent des psaumes et des leçons tirées des Ecritures.

Au-dessus du chapitre : le grand dortoir.

Au rez-de-chaussée : les archives et la boulangerie.

Journal de bord…
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 11:38
Journal de bord…

L’abbaye de Savigny.

 

Les bâtiments constitutifs de l’abbaye

 

La maison des hôtes.

Les abbayes accueillaient des personnes, parfois illustres, comme des rois Saint Louis le 21 avril 1256. Il couche au monastère et mange au réfectoire avec les moines. La maison des hôtes avait 52,80 m de long avec une grande salle de compagnie, salle à manger, 9 lits de maîtres et 4 de domestiques. Dans cette maison, on trouve aussi les appartements du Prieur.

 

Le cloître

Un lieu de détente ou de prière dans lequel les moines peuvent déambuler sous les arcades entourant un jardin. Au centre de ce jardin, souvent, un bassin ou une fontaine. Un plan carré de 40 m de côté avec 29 piliers de 2, 75 m de hauteur à Savigny.

Journal de bord…
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 10:10

 

L’abbaye de Savigny.

Jusqu’à la Révolution, l’abbaye était une institution religieuse très importante étendant son pouvoir jusque dans le nord de la Mayenne. Elle possédait de nombreux fiefs dans les différentes paroisses de l’actuel canton de Gorron. Elle pouvait parfois être en conflit avec les curés de la région. Notamment au niveau de la perception de contributions payés par les habitants.

A partir des ruines existantes, des archives diverses, une maquette de l’abbaye a été réalisée qu’on peut voir sur les lieux mêmes où se trouvent les ruines. Ainsi il est possible de se représenter l’ensemble imposant des bâtiments. On retrouve les différents éléments constitutifs des abbayes en général. Avec les différentes fonctions, matérielles et spirituelles.

Quelques chiffres, en mètres carrés, donnent une idée de l’importance de l’abbaye de Savigny lors de son plus grand rayonnement : 58 940 de maçonnerie, 14 492 de murs et jardins, 4 539 de pavés et carrelages, 18 096 de toits en ardoises ou tuiles et 154 portes.

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 12:46

Roman policier

Les ruines de l'abbaye de Savigny

Le prochain roman sera un roman policier. Il n’a pas encore de titre. Le héros principal sera un instituteur remplaçant dans les années 1970. Il s’appellera Jean-Eudes. Enquêteur occasionnel, il permettra de résoudre une affaire criminelle.

Dans ce roman il sera question de l’Abbaye de Savigny. Nous allons donc nous intéresser pendant quelques semaines à cette abbaye, dont nous avons déjà parlé sur le blog. Une visite des ruines lors des journées du patrimoine nous permettra de compléter ce qui a déjà été publié sur le blog.

Le rôle des religieux dans la fondation d’agglomérations au Moyen Âge est souvent évoqué. Il peut s’agir d’un ermite s’installant dans un lieu reculé (une forêt par exemple) autour duquel se regroupe progressivement une communauté religieuse. Cette hypothèse a été évoquée pour la fondation de Gorron.

Les abbayes procèdent du même principe. Mais elles se développent comme structures religieuses et constituent une ensemble, souvent imposant au niveau architectural. L’abbaye de Savigny qui nous intéresse ici a été fondée par un moine, Saint Vital de Mortain, dans la forêt de Savigny (département de la Manche, près du village de Savigny-le-Vieux).

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 11:50

« La Communeuse », mon roman en cours se termine. Il ne reste plus qu’à écrire l’épilogue de quelques pages.

Je suis en ce moment dans les corrections du « Carrefour des Quatre Piliers » qui va paraître en décembre 2021. Quatre correcteurs m’aident dans ce travail qui est le moins agréable pour un auteur de roman. Il oblige à reprendre pour la énième fois un texte déjà ancien dont on voit toutes les insuffisances.

Beaucoup plus agréable est la phase préparatoire d’un nouveau roman. Celui-ci, qui n’a pas encore de titre, sera plutôt du genre policier. Mais il me permettra de me replonger dans mes années d’enseignant (notamment les premières de 1970) tout en revenant sur des périodes historiques : le temps des abbayes et celui de la chouannerie.

La rubrique « Journal de bord » reviendra régulièrement sur cette phase préparatoire.

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 10:24

Les socialistes utopiques au 19e siècle.

Jean-Baptiste Godin

A la recherche d’une nouvelle organisation de la société basée sur la coopération, l’égalité, plusieurs penseurs en philosophie politique ont imaginé la création de communautés régies selon ces principes. Un d’entre eux, Charles Fourier, a instauré un phalanstère. Des bâtiments, des activités communes, des règles de vie et de rétribution acceptées par tous…  Des disciples de Fourier, comme Considérant tentèrent de prolonger les initiatives communautaires. Jusqu’aux Etats Unis. Bien souvent, des dissensions naissaient dans ces communautés qui finissaient par se dissoudre.

Une réalisation française a cependant perduré de 1855 à 1968. Il s’agit du familistère de Guise. Créé par Jean-Baptiste Godin (les poêles Godin) dans l’Aisne. Si l’association coopérative du Capital et du Travail a été dissoute, remplacée, par une société anonyme, puis rachetée par la suite, elle a poursuivi son activité dans le domaine des appareils de chauffage et des cuisinières… Les bâtiments de l’ancien familistère ont été transformés en musée.

Dans le roman « La Communeuse » Léodile tentera de faire vivre une communauté de ce genre à Gorron à partir de la fabrique de toiles.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 09:05

Les bagnards de la Commune de Paris

Après la Semaine sanglante qui marque la fin de la Commune de Paris, les Communards qui ont pu échapper aux massacres mais qui ont été arrêtés sont jugés sommairement par des tribunaux militaires. Une des peines prononcées les envoie au bagne en Nouvelle Calédonie à des milliers de kilomètres de la France. On pensait ainsi se débarrasser de ces dangereux révolutionnaires. Pour beaucoup cela correspondait à une condamnation à mort à plus ou moins long terme .

Avant d’embarquer sur de vieux bateaux qui mettront plusieurs semaines pour atteindre ces terres lointaines, les condamnés connaîtront l’emprisonnement dans des conditions très dures. Notamment sur les pontons dans les ports avant l’embarquement. Pendant la traversée, ils étaient parqués dans des grandes cages. Le mal de mer, la promiscuité, la mauvaise nourriture, l’absence total d’hygiène, décimaient les plus faibles.

Arrivés en Nouvelle Calédonie, leur sort variait en fonction de leur implication dans la Commune. Des bagnards, boulet au pied, cassant des cailloux à la merci des gardes chiourmes et de leurs fouets, aux colons ayant la possibilité de construire leurs cases et bénéficiant d’une relative liberté. Les conditions de vie restaient cependant très dures. S’échapper, pratiquement impossible. De nombreuses maladies altéraient mortellement leur santé.

En 1880, l’amnistie fut décrétée. Beaucoup revinrent en France.

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2021 7 26 /09 /septembre /2021 10:07

Pédagogie

Une institutrice, Hélène, exercera au sein de l’école créée par la communauté de Léodile. Son enseignement s’inspire des principes mis en évidence par Jean-Jacques Rousseau qui seront appliqués par un pédagogue suisse : Johan Heinrich Pestalozzi.

Jean-Jacques Rousseau, dans son ouvrage « Emile ou De l’éducation » a l’ambition d’élaborer un traité d’éducation. Pour lui, l’enfant passe par des phases successives au cours de son développement. Les méthodes mises en œuvre doivent donc tenir compte de ces différentes étapes. Mais elles doivent suivre quelques grands principes comme : l’enfant construit son savoir grâce à l’observation des choses et ses propres expériences sur ces choses. Cela va à l’encontre des cours généraux passant du maître à l’élève par l’intermédiaire du langage. La motivation de l’enfant est nécessaire. Les apprentissages doivent donc passer par l’action, la sensation, l’intuition.

L’ouvrage est publié en 1762.

Pestalozzi (ci-contre) tenta d’appliquer les grands principes élaborés par Rousseau. Il enseigna dans plusieurs structures au cours de sa carrière. Ses résultats ne furent pas toujours à la hauteur de ses espérances. Il y avait, dans sa démarche, une dimension sociale. Il voulait que les plus pauvres puissent bénéficier de son enseignement. Dans chaque structure, une approche reposant sur les activités manuelles au même titre que les activités intellectuelles était mise en œuvre. Promenades pédagogiques, gymnastique, chant, éducation morale reposant sur le dialogue, la tolérance… Tout cela dans l’affection et le plaisir pour l’enfant.

Pestalozzi est mort en 1827.

Les méthodes pédagogiques nouvelles foisonnant dans le début du 20e siècle s’appuient souvent sur les principes qui apparaissent dans les écrits de ces deux auteurs.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 08:58

La communauté de Pierre Leroux

Georges Sand, amie de Pierre Leroux qui est à la limite de la misère, l’aide à installer une imprimerie à Boussac, dans la Creuse. Une communauté se met en place autour d’un journal (La Revue sociale). Chaque travailleur de la communauté reçoit le même salaire. Les bénéfices de l’imprimerie permettent de créer une ferme dont les produits sont distribués aux membres du groupe. Groupe qui comportera autour de 80 personnes. Après la révolution de 1848, Pierre Leroux est élu maire de Boussac qu’il déclarera République et qui mettra en œuvre le suffrage universel.

L’héroïne du roman, à l’image de Pierre Leroux, tentera de transformer la fabrique de toiles en une communauté. Elle se heurtera aux réticences des habitants car elle rajoutera la création de maisons ouvrières et d’une école.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche