Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 15:48

 

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléance) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

 

Descendants famille Grangeré

Jean Grangeré, laboureur ( vraisemblablement) marié à Julienne Seigneur, fils de Jean Grangeré et de Julienne Quentin.

 

Lignée : Jean Grangeré/Julienne Quentin › Jean Grangeré/Julienne Seigneur › Pierre Grangeré/Marie Travigné › Pierre Grangeré/Marie Jambin…

 

1846

Pierre Grangeré et Marie Travigné mariés le 28/04/1835 à Gorron. Pierre Grangeré, maçon, le Pont d’Hercé est les fils de Pierre Grangeré et Marie Jambin.

François Louis Grangeré, laboureur, la Croix des Quatre Epines mariés à Marie Berrier le 26/11/1827 à Gorron.

 

A suivre…

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 11:54

 

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

 

1975

Ménages collectifs – hospice de Gorron.

 

Marie-Louise Milard

 

1ère génération

Marie-Louise Milard

S P

 

 

Hospice de Gorron

1975

2ème  génération

Louis Milard

Menuisier

Germaine

 

Rue des Sarrazins

1921

 

3ème génération

François Milard

Tambour de ville

Vitalie Lepoureau

 

Rue des Sarrazins

1891

4ème génération

François Milard

 

Florence Meslin

 

 

1875

5ème génération

François Milard

 

Anne Rouillard

 

 

1818

 

François Milard et Vitaline Lepoureau se sont mariés le 03/04/1875 à Gorron. François, originaire de Gorron, est le fils de François Milard et de Florence Meslin.

François Milard est le fils de François Milard et de Anne Rouillard, mariés à Gorron le 22/06/1818.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 09:06
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue et place de la Houssaye

 

N° 1 : Alexandre Dupont, représentant de commerce et son épouse Marie-Louise Lottin, commerçante articles de pêche.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 11:04

Depuis de nombreux mois, déjà, je me suis intéressé au cimetière de Gorron : les plus anciennes tombes, les différents modèles, les familles les plus anciennes, les tombes devant être relevées… Pour clore cette séquence, j’ai recensé les éléments personnalisant les défunts en dehors des inscriptions.

Une plaque et un dessin sur le tombeau représentent un cheval. Vraisemblablement, les chevaux occupaient une grande place dans la vie de la défunte. Chevaux de courses, élevage ou simplement pratique de l’équitation… ?

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2022 5 23 /09 /septembre /2022 12:32
Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Rue de Bretagne

 

N° 60 : hôtel Fouquet (Fouqué).

En 1921 et en 1936, sur les listes de recensement, on trouve Henri Fouqué (originaire de Hercé), débitant et Maria (à l’époque Dupont), son épouse (originaire de Lesbois). 

 

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2022 4 22 /09 /septembre /2022 11:42

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléance) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

 

Descendants famille Grangeré

 

Jean Grangeré, laboureur ( vraisemblablement) marié à Julienne Seigneur, fils de Jean Grangeré et de Julienne Quentin.

En 1846 :

 

Pierre Grangeré, 72 ans, journalier, Quartier des Fossés.

Pierre Grangeré, 45 ans, maçon, le Pont d’Hercé.

Louis Grangeré, 51 ans, laboureur, la Croix des Quatre Epines.

Jean Grangeré, 37 ans, laboureur.

Jean Grangeré, 60 ans, journalier.

Louis Grangeré, 31 ans, laboureur.

 

 Pierre Grangeré, 72 ans, journalier, Quartier des Fossés. Marié à Marie Jambin le 12 janvier 1793 (23 nivôse an 1). Il est le fils de Jean Grangeré et de Julienne Quentin. Nous suivrons cette lignée.

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 12:03

 

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

 

1975

 

Ménages collectifs – hospice de Gorron.

Marie-Louise Milard née le 23/04/1934. Elle est la fille de Louis Milard né le 23/05/1891 à Gorron et de son épouse Germaine Courget ( ?) née à Colombiers.

Louis Milard est le fils de François Milard, tambour de ville, et de Vitaline Lepoureau résidant rue des Sarrazins à Gorron.

 

1ère génération

Marie-Louise Milard

S P

 

 

Hospice de Gorron

1975

2ème  génération

Louis Milard

Menuisier

Germaine

 

Rue des Sarrazins

1921

 

3ème génération

François Milard

Tambour de ville

Vitalie Lepoureau

 

Rue des Sarrazins

1891

 

A suivre…

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 11:47
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue Magenta (côté pairs)

 

N° 18 : Michel Béchet, imprimeur, son épouse, Justine Calamy et leurs enfants : Françoise, Pierre, Danielle, ainsi que Etienne Béchet le père de Michel.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2022 5 16 /09 /septembre /2022 12:21

La parution mensuelle du bulletin municipal de Gorron date de 1983. Ce support de communication entre la ville et la population est une très bonne chose même si on peut toujours critiquer le contenu des articles. Il ne doit pas être uniquement destiné à mettre en valeur l’action de la municipalité même si on peut reconnaître que celle-ci est dynamique. Il devrait aussi permettre à celle-ci d’expliquer ses choix qui doivent pouvoir être discutés.

La place donnée à l’opposition municipale, même si elle est légale, ne permet pas les échanges de points de vue sur la gestion de la ville. On en arrive alors à une caricature de dialogue qui se résume à des invectives entre le maire et l’élu de l’opposition. Il a été question, dernièrement, d’une histoire d’affiche électorale arrachée. Encombrer les tribunaux par ce genre de chose me paraît puéril, quelle que soit la réalité des faits.

La place laissée au maire pour répondre aux quelques lignes de l’opposition est contestable.  Et, quoi qu’il en soit, ce qui pourrait être un débat démocratique utile à la population tombe ainsi dans des règlements de comptes qui abîment l’image des élus.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2022 4 15 /09 /septembre /2022 12:13

Depuis de nombreux mois, déjà, je me suis intéressé au cimetière de Gorron : les plus anciennes tombes, les différents modèles, les familles les plus anciennes, les tombes devant être relevées… Pour clore cette séquence, j’ai recensé les éléments personnalisant les défunts en dehors des inscriptions.

 

 

Le dessin, sur le tombeau, représente un homme sur une échelle contre le clocher d’une église. Ici, le choix a été fait de caractériser le défunt par sa profession : charpentier – couvreur, vraisemblablement.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche