Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 12:03

Démographie

1797 – an VI

 

Germinal/Fructidor

 

Germinal : naissances : 8 ; décès : 2 ; décès (- d’1 an ) : 2 ; mariages : 3.

Floréal : naissances : 9 ; décès (- d’1 an) : 3 ; décès : 2 ; mariages : 3.

Prairial : naissances : ; décès : 1.

Messidor : naissances : 5 ; décès : 1 ; mariage : 1

Thermidor : naissances : 6 ; décès : 2

Fructidor : naissances : 7 ; décès (- d’1 an) : 1 ; décès : 2 ; mariage : 1 ;

Jours complémentaires : naissances : 2

 

A noter : un divorce (20 thermidor).

 

Métiers

Pierre Fouilleul, Louis Richard, René Béchet, François Deniau : charpentiers ; René Dugué, Charles Dreux : poupeliers ; François Fleury : officier de santé ; Joseph Rousseau, Louis Berrier, Jean Godeau : marchands hôtes ; Julien Duchené : marchand cloutier ; Michel Renard : mégissier ; Gaspard Legros : boulanger ; François Rousseau : chapelier ; Jean Renard : boucher ; Guillaume Boutruche : gendarme ; Jean Ruault : meunier ; Michel Lebaillif : maréchal ; Joseph Roussel : tisserand ; Guillaume Leboulanger : teinturier.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 11:51

 

1975

 

Rappel : nous nous intéressons aux Gorronnais qui, en 1975, sont originaires de Gorron. Nous suivons l’ordre utilisé pour le recensement et ne tenons pas compte des enfants.

 

Andrée Bague, épouse d’André Bodin, est née à Gorron en 1922. Nous n’avons pu retrouver cette lignée à Gorron.

 

Récapitulatif

2 générations

Chénel ; Laurier

Bouchers

3 générations

Letissier

Maçons - mécaniciens

5 générations

Romagné

Menuisiers - cordonniers

 

Morin

Menuisiers - mécaniciens

7 générations

Bodin Ducoin

Ouvriers – charrons – maçons – Fileuses  - couturières

 

Bilan provisoire

Sur les 49 personnes retenues,  10 sont originaires de Gorron. Sur ces 10, 4 s’inscrivent dans une lignée gorronnaise de plus d’une génération.

 

Population gorronnaise-synthèse…
Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 11:49

Métiers 18e, 19e, 20e siècles

 

 

Menuisiers

 

 

Famille Milard

 

Louis Milard, menuisier, né en 1891 à Gorron, recensé en 1936, rue des Sarrazins, avec son épouse Germaine et leurs enfants. Il est le fils de François Millard, sabotier, né en 1854 à Gorron et de Vitaline Lepourreau.

 

Vital Milard, menuisier, né en 1876 à Gorron, recensé en 1936, rue du Pré, avec son épouse Marie Charles. Il est le fils de François Milard, sabotier, et de Vialine Lepourreau.

 

Louis et Vital sont donc frères.

 

Mégissiers

 

18e siècle : Pierre Poirier, François Cornillau.

19e siècle : 1846 : Bonaventure Leboulanger, François Quinton ; 1861 : François Quinton, Bonaventure Leboulanger, François Courteille, Louis Laclais.

20e siècle : il n’y a plus de mégissier (artisan qui prépare les peaux en faisant tomber la laine ou les poils).

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 11:45

Ouest-France

26 octobre 1944

 

Commémoration du 11 novembre : première commémoration à la sortie de la guerre avec défilé au cimetière américain en souvenir de nos glorieux alliés.

Cours professionnels : mise en place de cours, le jeudi (jour sans école) après-midi à l’école publique des garçons pour les apprentis.

 

Jeudi 23 novembre 1944

 

Journée sportive en faveur des combattants FFI : les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), réunissent tous les mouvements de résistance. La journée se déroulera sur le terrain du Football Club Gorronnais (FCG).

 

12 décembre 1944

Création du Front National : né de la Résistance, il n’a rien à voir avec le FN d’extrême droite. Quelques points de son programme : gratuité pour tous les niveaux d’enseignement, droit de vote à 18 ans, suppression des tickets de viande (les restrictions continueront après la fin de la guerre)…

 

18 décembre 1944

Visite du préfet de la Mayenne : appel à l’emprunt pour relever la situation financière de la France meurtrie par l’oppression teutonne.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 11:42
Echanges…

Fonds Dollé

 

Le couple Dollé/Grangeré

 

Claude nous a envoyé une photo de mariage (ci-dessus), prise le 12 octobre 1929, sur laquelle on peut voir Lucien Dollé et sa femme (mariés le 06 février 1929 à Gorron).

 Sur cette photo de mariage qui concerne Louis Belliard (mécanicien chez Dollé) et Denise Guihéry (la tante de Claude), Claude nous a aussi transmis des précisions : « Mon père est dans la rangée du haut au milieu, le 5ème et Robert Gendron grainetier le 7ème en partant de la gauche  et le couple Leroy menuisier à Gorron au 2ème rang à droite. » 

Sur la photo ci-dessous, le couple Dollé/Grangeré en 1947.         

Echanges…
Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 12:15

Confinement

En cette période de confinement, les cimetières sont fermés. Avant de pouvoir reprendre mes visites et mes photos, un mot sur cette rubrique. Mon premier objectif a été re répertorier les tombes les plus anciennes et de repérer les modes en la matière.

Désormais, j’essaie de retrouver les sépultures des lignées les plus longues parmi les familles gorronnaises. Et puis, comme l’a écrit en commentaire d’un des visiteurs du blog, cela permet de faire revivre un peu certains de nos prédécesseurs totalement oubliés.

Mes prochaines recherches porteront sur les premières lignées repérées dans la rubrique « Population synthèse » et, notamment sur la lignée « Bodin/Ducoin ». Dans le plan du cimetière, on relève :

Carré Fuchsia                    rang 11 n° 6

Carré Hortensia                rang 1 n° 10 ; rang 1 n° 15 ; rang 3 n° 4

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 12:12

Démographie

1797 – an VI

 

Vendémiaire/Ventôse

 

Vendémiaire : naissances : 7 ; décès : 3 ; mariages : 2.

Brumaire : naissances : 6 ; décès : 3 ; mariages : 3.

Frimaire : naissances : 7 ; décès (- d’1 an) : 1 ; décès : 2 ; mariages : 3

Nivôse : naissances : 7 ; mariages : 1.

Pluviôse : naissances : 8 ; décès (- d’1 an) : 3 ; mariages : 4

Ventôse : naissances : 7 ; décès : 4 ; décès (- d’1 an) : 2

 

Métiers

Joseph Leretrif, Jacques Legros : marchands hôtes ; Jean Girard : maréchal ; Gaspard Louis Boullard, Jean René Péan : notaires ; Louis leblanc, Pierre Lesage, Gilles Baudron, Jean Roger : maçons ; François Derenne : charron ; François Deniau, Pierre Chantel, René Renard, Michel Guérin : charpentiers ; Jean Quentin : tailleur ; Jean Godeau, Pierre Bouillon : tisserands ; Georges Adrien Fleuriais : huissier ; Pierre Poirrier : mégissier ; Julien Lebrun : lainier ; Jean Ruault, Michel Corbin : meuniers

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 12:07

Débitants

1876 (1)

 

Françoise Maillard, cabaretière, rue Jean-Jacques Garnier.

Victorine Lemercier (Veuve Chartier), tient café et voitures publiques, rue Jean-Jacques Garnier.

Mathurin Merienne/Victorine Savary, aubergiste, rue Jean-Jacques Garnier.

Marie péan (Ve Brault), cabaretière, rue Jean-Jacques Garnier.

Eléonor Danvel (Ve Quentin), cabaretière, rue Jean-Jacques Garnier.

Aimée Juhère (Ve Michel Penloup), aubergiste, rue de Brecé.

Almire Turmeau/Marie Jeanny (Jeannin), aubergiste, rue de Brecé.

Eugène Prodhomme/Marie Recton, maître d’hôtel, rue Magenta.

François Courteille/Marie Poirier, aubergiste, rue Magenta.

Julien Recton/Angélique Penloup, cabaretier, rue Magenta.

Louis Olivret, cafetier, rue Magenta.

Julien Paris/Théotiste Rivière, cabaretier, rue Magenta.

Jean Charlot/Marie Cerisier, cabaretier, rue Magenta.

François Romagné, cabaretier et menuisier, rue Magenta.

Jean Laurent/Victoire Fontaine, cabaretier, rue Magenta.

François Pommier/Constance Chérot ( ?), aubergiste, rue de Bretagne.

François Cerisier/Jeanne Rondeau, cabaretier, rue de Bretagne.

Joseph Bertrand/Joséphine Gaumer, cabaretier, rue de Bretagne.

François Moreau/Clémence Roger, aubergiste, rue de Bretagne.

Louis Moreau/Ernestine Quentin, aubergiste, rue de la Montée.

Adèle Sénégat (Ve Tréhet), débitante de café, rue de la Houssaye.

 

Déjà Présents en 1846

Déjà présents en 1851

Déjà présents en 1856

Déjà présents en 1861

Déjà présents en 1866

Déjà présents en 1872

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 12:04

1975

 

Rappel : nous nous intéressons aux Gorronnais qui, en 1975, sont originaires de Gorron. Nous suivons l’ordre utilisé pour le recensement et ne tenons pas compte des enfants.

 

Lignée Ducoin

Un courriel de Claude m’amène à rectifier le tableau.

« Je crois que tu fais erreur avec Bodin,  André Bodin né en 1920 à Gorron est le fils de Louis Bodin et Berthe Élisa Ducoin née le 14/04/1894 à Gorron; Berthe est la fille de Jean Ducoin et Vitaline Duroi .

Louis Bodin est natif de Soulgé le Bruant. Ils habitaient rue du Maine
en face du terrain de sports, je les ai bien connus quand j'allais à l'école. »       

 

1ère génération

André Bodin

Ouvrier d’usine

Berthe Bague

Ouvrière soudeuse

Rue du Coq

1975

2ème génération

Louis Bodin

Charron

Berthe Ducoin

Couturière

Rue Brecé

1936

3ème génération

 Jean Ducoin

Maçon

Roseline Duroy

SP

 

1887

4ème

 génération

X

X

Jeanne Ducoin

Fileuse

Rue Jean-Jacques Garnier

1861

5ème

 génération

Etienne Ducoin

Maçon

Renée Lebrun

Domestique

 

1827

6ème génération

Julien Ducoin

Marchand

Marie Margallé

 

 

1755

7ème génération

Thomas Ducoin

 

Renée Quentin

 

 

1718

 

Etienne Ducoin, maçon, né à Gorron le trente brumaire an six, fils de Etienne Ducoin, maçon,  et de Renée Lebrun, épouse Renée Bouillon, née à Gorron le 11 brumaire an sept, fille de Pierre Bouillon, charpentier,  et de Renée Barbot.

Etienne Ducoin, fils de Julien Ducoin et de Marie Margallé épouse Renée Lebrun, domestique originaire de Oisseau, à Gorron le 07/06/1790.

Julien Ducoin, marchand,  fils de Thomas Ducoin et de Renée Quentin épouse Marie Magallé (originaire de Charné) à Gorron le 13/06/1755.

Thomas Ducoin, fils d’Antoine Ducoin et de Jeanne Bioche, épouse Marie (Renée) Quentin à Gorron le 30/06/1718.

Population gorronnaise-synthèse…
Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 12:01

Métiers 18e, 19e, 20e siècles

 

 

Menuisiers

 

Famille Chantepie

 

François Chantepie (né en 1873 à Gorron), menuisier en 1906, réside rue du Bignon avec ses filles : Marie, Hélène, Madeleine. En 1921, toujours patron menuisier, il habite rue de Brecé avec sa fille Hélène.

 

Eugène Chantepie (né en 1870 à Gorron), patron menuisier, réside, en 1921, Grande Rue avec sa femme Marthe Venisse, marchande de nouveautés.  En 1906, c’est lui qui est recensé comme marchand de nouveautés.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche