Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2022 7 18 /12 /décembre /2022 11:42
Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Place du Général Barrabé (anciennement des Quatre Piliers

 

N° 7 : café Hodebert (Hodbert) – anciennement hôtel de France.

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2022 6 17 /12 /décembre /2022 10:45

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléances) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

Descendants famille Rotureau

 

François Rotureau, mari de Jeanne Faverie, fils de Pierre Rotureau et de Marguerite Leboulanger.

 

1846

 

Hortense Rotureau, 51 ans, épouse de Michel Victor Coulange, propriétaire quartier de la Mairie. Ils se sont mariés le 20/04/1811 à Gorron.

Michel Victor Coulange est le fils de Pierre Coulange et de Gabrielle Rotureau. Hortense Rotureau est la fille de Pierre Rotureau et de de Jeanne Laigres.

Gabrielle Rotureau est la fille de Pierre Rotureau et de Marguerite Leboulanger. Elle est donc la sœur de François Rotureau. 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2022 4 15 /12 /décembre /2022 11:21

Population gorronnaise-synthèse…

 

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

 

1975

Rue du Maine

1ère génération

Marcel Durand

Menuisier

 

 

Place du Général Barrabé

1975

2ème  génération

Henri Durand

Meunier

Germaine Arnoult

Meunière

Rue du Maine

1921

 

3ème génération

Théophile Arnoult

Meunier

Angèle Hodbert

 

Rue du Pré

1897

 

Germaine Arnoult est née le 18 mars 1897 à Gorron. Nous avons déjà rencontré cette famille sur le blog. Germaine est la fille de Théophile Arnoult, meunier, et d’Angèle Hodbert, rue du Pré à Gorron.

Théophile Arnoult et Angèle Hodbert se sont mariés à Gorron le 14/02/1886.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2022 3 14 /12 /décembre /2022 11:53
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue et place de la Houssaye

 

N° 12 : Marie Frétigné-Rousset, sans profession.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2022 1 12 /12 /décembre /2022 12:44
Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Champ de foire

 

Les propriétés n’y sont pas numérotées

 

A propos de l’article de la semaine dernière, Je pense aussi qu’il s’agit plutôt de l’hôtel Beauger et non Veauger mais je reproduis ce qu’a écrit Joseph Lecomte.

 

Café (inconnu). Avant la famille Doux.

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2022 6 10 /12 /décembre /2022 12:23

 

 

 

 

 

L’objectif est de recenser les domestiques (hors agriculture), de connaître les familles qui les emploient. Dans la mesure du possible, essayer de repérer leur lieu de naissance, leur origine sociale et la durée de l’exercice dans la fonction.

 

Année 1846 (2)

Nom

Prénom

Employeurs

Origine lieu

Origine sociale

Bougrain Ve Penloup

Marie

Ducoin propriétaire

 

 

Le Sachet

Marie

Pelage Employé contributions directes

 

 

Dobaire

Anne

Briant propriétaire

 

 

Ledemé

Françoise

Dury ?

 

 

Tiercelin

Marie

Bouet médecin

 

 

Robien

Marie

Valette greffies

 

 

Millière

Pauline

Lemarchand/Faverie propriétaire

 

 

Paturel

Marie

Péan percepteur

 

 

Lepéculier

Jeanne

Letissier propriétaire

 

 

Berson

Virginie

Bouillard aubregiste

 

 

Renard

Françoise

Leloup chapelier

 

 

Roux

Marie

Rousseau propriétaire

 

 

Legrand

Jeanne

Déporet/Lefaux

 

 

Cornilleau

Jeanne

Idem

 

 

Douillet

Jean

Idem

 

 

Gillard

Florence

Debon aubergiste

 

 

Coutard

Jeanne

Oger propriétaire

 

 

Bourrelier

Rosalie

Péan marchand

 

 

Durain

Françoise

Péan notaire

 

 

Bardela

Gabrielle

Portais postillon

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2022 5 09 /12 /décembre /2022 11:37
Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Champ de foire

 

Les propriétés n’y sont pas numérotées

 

Hôtel Veauger.  Sur les cartes postales anciennes, il s’agit de l’immeuble Dollé. Actuellement, la pharmacie de la Colmont

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 10:38

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléances) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

Descendants famille Rotureau

 

François Rotureau, mari de Jeanne Faverie, fils de Pierre Rotureau et de Marguerite Leboulanger.

 

1846

 

Lucien Rotureau, 38 ans, teinturier, son épouse, Clémence Nory, Rue Royale, leurs enfants : Lucien, Clémence, Adeline, Henry. Ils se sont mariés le 02/05/1832 à Mayenne.

Lucien est le fils de François Rotureau et Jeanne Faverie, donc le frère de Chlotilde et Adèle Rotureau déjà vues précédemment.

A noter que le père, François Rotureau est dit Couçonnais, que dans les archives départementales, Lucien est noté comme Hotureau.

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2022 1 05 /12 /décembre /2022 12:25

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

 

1975

 

Place du Général Barrabé

Marie Duroy. Ses parents ne sont pas originaires de Gorron. La lignée ne sera pas retenue.

 

Récapitulatif

Sur 695 personnes retenues, 142 sont originaires de Gorron. Sur ces 142, 50 s’inscrivent dans une lignée de plus d’une génération.

 

Rue du Maine

 

Marcel Durand, né en 1920, ouvrier menuisier. Il est le fils de Henri Durand, originaire de Lévaré et de Germaine Arnoult, originaire de Gorron.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 11:57
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue et place de la Houssaye

 

N°11 : Germaine Poussier/Tertre, couturière à façon et ses enfants Michel et André.

Sur la carte postale ancienne, on voit, au centre, l'atelier de M. Poussier (mécanique), décédé en 1962.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche