Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2022 6 06 /08 /août /2022 17:18

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléance) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

Jean GODEAU : vraisemblablement Jean, veuf de Jeanne Quentin (mariés le 22/02/1751), marié à Jeanne Beauvais le 27/10/1772 à Gorron.

Il est le fils de Pierre Godeau et de Marguerite Péan. Nous ne connaissons pas sa profession au moment du mariage.

 

En 1846, nous retrouvons à Gorron :

Marie Godeau (44 ans), épouse de François Dreux (48 ans), charpentier, rue de Brecé.

Anne Godeau (67 ans), rue de Brecé.

Reine Godeau (80 ans), rue des Fossés.

Pierre Godeau (38 ans) tailleur d’habits . Cour de Forges.

Louise Godeau (62 ans), épouse de Guillaume Boulanger (69 ans), fileur de laine, Cour de Forges.

 

Nous verrons si ces familles ont un lien direct avec Jean Godeau.

Partager cet article
Repost0
5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 13:21
Les métiers à Gorron…

 

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Rue de Bretagne

N° 2. Hôtel du Pigeon Blanc

 

J’ai déjà eu l’occasion, sur le blog, de recenser les différents propriétaires de cet hôtel depuis 1846. En voici les principaux (la liste ne prétend pas à l’exaustivité) :

1846 : François Moreau/Perrine Loyer ; 1866 : François Pommier/Constance Chérot ; 1886 : Pierre Belloir/Marie Leray ; 1906 : Auguste et Marie Danvel ; 1962 : Jean Couthier/Lucette Baron…

 

Sur plusieurs cartes postales anciennes, on retrouve l’hôtel. Actuellement, l’immeuble est occupé par une agence d’assurances.

 

 

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 12:41
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue de la mairie

 

N° 33. Louis Douxami, son épouse Germaine Thuault.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI...
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2022 4 28 /07 /juillet /2022 12:51
Cimetière…

 

Depuis de nombreux mois, déjà, je me suis intéressé au cimetière de Gorron : les plus anciennes tombes, les différents modèles, les familles les plus anciennes, les tombes devant être relevées… Pour clore cette séquence, j’ai recensé les éléments personnalisant les défunts en dehors des inscriptions.

 

Epitaphes

On appelle épitaphes les inscriptions sur les tombeaux rappelant les personnes décédées. Cela peut être les simples prénoms et noms avec les dates de naissance et de mort. Mais aussi des phrases évoquant le caractère, la vie, ou les qualités du défunt.

Dans le cimetière de Gorron, sur une tombe ancienne, on peut lire : Ci git le corps de Barbe-Reine Quentin Epouse et Veuve de M. G-J-F Garnier Dr Médecin et ancien Maire de cette ville Née le 30 janvier 1773 et décédée le 2 mai 1860

Ce qu’on retrouve, le plus souvent actuellement, ce sont des plaques posées sur le tombeau. Sur l’illustration ci-jointe, il s’agit d’un ancien combattant de la Première Guerre mondiale.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2022 3 27 /07 /juillet /2022 12:34

 

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine en 1788, Cahiers de doléance) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires.

 

Familles influentes lors de la Révolution

Famille Roussel (suite)

 

François Roussel (Pierre, François) et Antoinette Richard (Julienne, Michèle se sont mariés le 05/06/1837 à Gorron. Il est le fils de René Roussel et de François Pacory. Il n’a pas de lien direct avec Jean Roussel et Anne Girard.

 

Constance Roussel (Félicité, Renée) et Denis Foucher se sont mariés le 25/01/1844 à Gorron. Constance est la fille naturelle de Félicité. Il n’a pas de lien direct avec Jean Roussel et Anne Girard.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 13:11
Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la population gorronnaise depuis 1846 jusqu’à 1936.

 

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Rue de Bretagne

 

N° 1. Café Boulière.

Nous retrouvons bien François Boulière/Julia Lévêque, débitants, rue de Bretagne, dans nos propres recherches (en 1936). Ils sont présents depuis au moins 1931.

Le N° 1 correspond à l’immeuble jouxtant la pâtisserie Gayet (recensée parfois rue de la montée). Le café Boulière/Lévêque était donc situé sous le point rouge sur la carte postale ancienne.

 

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2022 1 25 /07 /juillet /2022 12:57

 

Population gorronnaise-synthèse…

 

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

Etat d’avancement de la recherche

Sur 656 personnes retenues, 135 sont originaires de Gorron. Sur ces 135, 45 s’inscrivent dans une lignée de plus d’une génération.

 

1975

 

Ménages collectifs – hospice de Gorron.

 

Germaine Arnoult/Durand née le 17/03/1897. Elle est la fille de Théophile Arnoult, meunier, et de Angèle Hodbert. Elle a épousé Henri Durand, meunier, le 28/04/1909 à Gorron.

 

1ère génération

Germaine Arnoult

 

Henri Durand

Meunier

Hospice de Gorron

1975

2ème  génération

Théophile Arnoult

Meunier

Angèle Hodbert

 

Rue Magenta

1921

 

 

A suivre…

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 10:20

 

Tombes relevées

 

Conclusions.

La gestion du règlement des cimetières est du ressort des municipalités. Il existe cependant une législation compliquée qui a évolué au cours des siècles. On ne peut relever une tombe à concession perpétuelle que si le constat d’abandon est établi (disparition de la famille) et que l’état de la tombe porte atteinte au bon ordre et à la décence du cimetière. Autant de critères, au-delà des dangers possibles, qui laissent parfois une grande marge d’interprétation.

Au cours de ce recensement des tombes à relever dans le cimetière de Gorron, on peut constater que certaines ne remplissent pas, à l’évidence, ces conditions. On pourrait s’interroger aussi sur le rôle que la famille a pu jouer par le passé dans la ville : sur le plan économique par exemple, pour conserver la tombe.

Les ossements de ces tombes doivent être entreposés dans un ossuaire spécial pour y être conservés à perpétuité. Sur cet ossuaire, les noms des personnes inhumées doivent être gravés[1]. A titre personnel, je suggérerai l’élaboration d’un livret recensant les informations que j’ai pu recueillir lors de ce modeste travail sur le blog. Encore faudrait-il qu’on m’en fasse la demande…

 

[1] Ces informations sont tirées de l’ouvrage : « Cimetières et concessions funéraires » (Myriam Provence).

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 10:17

 

Familles influentes lors de la Révolution

Famille Roussel

 

Jean Roussel marié à Jeanne Girard le 25 janvier 1777 à Gorron. Jean est le fils de Pierre Roussel et de ? Quentin. Jeanne Girard est la fille de Pierre Girard et de Jeanne Brault.

 

En 1846

 

Félicité Roussel, 40 ans, fileuse, rue des Palmes.

 

François Roussel, 40 ans, marié à Antoinette Richard, journalier, rue des Sarrazins.

 

Constance Roussel, 35 ans, épouse de Denis Foucher, menuisier, quartier de la Mairie.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 10:10
Les métiers à Gorron…   

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Rue du Bignon

 

N° 47. Café Carré-Lucas.

Sur les cartes postales anciennes, nous retrouvons un café : nommé Lucas-Carré à une époque et Carré Brimand à une autre. Ce café ne semble pas se situer au n°47, en sachant qu’à ces époques, il n’y avait pas de numérotation d’immeubles.

Ce café, Carré-Lucas est présent sur le recensement de 1936.

Quant au n° 47, il se situe actuellement juste après l’hôtel dont nous avons parlé la semaine dernière.

 

Les métiers à Gorron…   
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche