Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 11:17

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Guerre au Maxique

Décembre 1866

 

Un débat anime les conversations dans la ville. Il s’agit de construire une nouvelle église en remplacement de l’ancienne qui doit être démolie. Le maire, monsieur Péan, voudrait qu’elle soit construite place des Quatre Piliers. Son accès serait facilité, contrairement à ce qu’on connait actuellement. La montée à l’église se fait par de petites rues (les Chauvinettes, la Cour de Forges, la Croix) peu aisées.

Nous avons vu deux personnes emmenées à l’asile de la Roche-Gandon à Mayenne, atteintes d’aliénation mentale. Il faut bien faire quelque chose mais ce sont toujours des spectacles bien triste.

L’armée française a finalement été battue au Mexique. Une aventure qui s’est terminée d’une façon pitoyable. Que sommes-nous allés faire dans un pays aussi lointain ?

Nous ferions mieux de nous occuper de l’enseignement pour tous. Plus les gens sont instruits, moins ils devraient avoir recours à la violence. Même si des avancées ont lieu dans le domaine. Toute agglomération de plus de 500 habitants devront désormais avoir une école de filles. Une bonne initiative.

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 11:28

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Le Printemps

Décembre 1865

 

Des projets de constructions importants à Gorron font beaucoup parler dans la ville. Il est question de démolir les Halles et de les remplacer par une mairie. L’ancienne église elle-même devrait être rasée et remplacée par une imposante construction, au plus haut de la ville.

J’aimerais bien me rendre une nouvelle fois à Paris. Un nouveau grand magasin vient d’être créé. Il s’appelle Le Printemps. Il paraît qu’il est très impressionnant.

Une épidémie de choléra s’est déclenchée à Marseille. Elle nous vient d’Egypte. En 166 jours, elle a fait 2037 victimes. Bien que cela soit bien loin de chez nous, toute épidémie engendre une forte angoisse dans la population. Il nous arrive, comme partout en France, de subir ce genre de calamités. Une simple dysenterie qui entraîne déjà de nombreux morts, notamment chez les enfants, peut à tout moment s’avérer être le choléra. On prie alors. Mais cela suffit rarement.

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 09:01

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1864

 

Devant la chapelle du Bignon, il a été décidé de planter des arbres qui forment désormais un parc dans lequel je vais souvent m’asseoir pour lire. Certains ont pensé que c’était une dépense inutile. Notre maire M. Péan-Launay y tenait. Il a eu bien raison.

Dans la lutte contre la criminalité, on a construit un bagne en Nouvelle Calédonie, une de nos nombreuses colonies. Les braves gens sont soulagés. Ils ont l’impression que, débarrassés des mauvaises personnes, la vie sera calme et sereine. J’ai bien peur que le crime soit le lot de l’humanité et qu’il ne disparaîtra jamais.

La grande cathédrale Notre Dame de Paris a été restaurée par Violet Leduc. Elle a dû être officiellement consacrée après ces importants travaux.

Une association internationale des travailleurs vient d’être créée à Londres. Elle fait peur à beaucoup de bourgeois, notamment chez mes proches. Mais la condition ouvrière est telle qu’on peut comprendre que les travailleurs eux-mêmes tentent de se défendre.

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 11:26

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1863

 

Un nouveau curé est arrivé à Gorron, l’abbé Lelasseux. C’est toujours un événement dans la ville. Il va occuper une place tellement importante. Des comparaisons sont déjà faites par rapport à son prédécesseur. Plus gentil, moins gentil. Plus sévère, moins sévère. Moi, il ne m’a pas fait mauvaise impression. Et comme j’ai toujours pris mes distances avec les prêtres, cela ne me préoccupe pas beaucoup.

Mon mari m’a fait un beau cadeau. Le dictionnaire de la langue française de Littré. Je passe parfois des heures à feuilleter l’ouvrage. Au-delà de mots inconnus pour moi, il fourmille d’informations qui m’enchantent.  Cette année, décidément, il a été très généreux envers moi. Nous sommes allés à Paris visiter les salon officiel. Mais c’est surtout le salon des refusés, qui ne sont pas retenus pour l’officiel, qui m’a intéressée. Le tableau Le déjeuner sur l’herbe de Manet a fait scandale. Cela m’a bien amusée.

La guerre au Mexique fait toujours rage. Comment cela va-t-il se terminer ?

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 11:37

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1862

 

Je passe de plus en plus de temps à lire. Un dépositaire de journaux me permet de commander des ouvrages. Et quand je me rends dans sa boutique, c’est un moment qui enjolive ma vie. Je reviens chez moi avec le livre qui va me faire passer de belles heures. A l’abri du monde et de sa réalité angoissante. A l’abri, aussi, je dois l’avouer, des petites contraintes familiales qui souvent m’ennuient.

Cette année j’ai pu lire les Misérables de Victor Hugo. Je me suis plongée avec plaisir, parfois effroi, dans ce roman qui m’a permis de découvrir des vies que je ne connaissais pas bien, comme celles des habitants des grandes villes. La pauvre petite Cosette m’a fait pleurer. J’ai aussi découvert Ernest Renan qui a eu quelques ennuis du fait de sa liberté d’esprit, notamment en ce qui concerne l’image de Jésus.

Mais je ne peux totalement oublier la répression des typographes dont j’ai parlé l’année dernière. Certains ouvriers se sont retrouvés en prison. Ni ce qui se passe au Mexique où nos militaires se battent pour des raisons qui me dépassent.

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2022 7 13 /03 /mars /2022 11:30

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Julie Victoire Daubié

Décembre 1861

 

Un missionnaire a été décapité en Chine. L’émotion a été très forte en France. L’horreur m’a aussi saisie. Mais je continue à penser que la volonté de certains d’occuper et de soumettre d’autres pays à nos intérêts est condamnable.

Les femmes peuvent accéder à des métiers réservés jusque-là aux hommes. C’est pour moi une bonne chose. A condition qu’elles ne soient pas employées avec de plus bas salaires et les remplacer. Une femme pour la première fois a obtenu le bac. Il s’agit de Julie Victoire Daubié. Je m’en réjoui bien que je sois moi-même bien ignorante.

L’année se termine par l’entrée dans une nouvelle guerre. Le Mexique n’aurait pas réglé une dette envers la France. Je ne connais rien à cette affaire mais je constate, une nouvelle fois, que nous avons tendance à dominer des pays qui ne nous ont rien demandé.

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 10:17

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

 

Décembre 1860

 

L’abbé Gourdelier, doyen d’Evron, originaire de Gorron, a composé un chant de six couplets en l’honneur de sa ville natale : la Gorronnaise. Sur une musique  à succès : « les trois matelots ». Mes compétences en musique et en chant, bien modeste, m’ont tout de même permis d’apprendre et de jouer au piano ce qui devrait devenir l’hymne de notre ville.
La France continue à intervenir dans des pays étrangers avec toujours de bonnes raisons : pour protéger les Chrétiens, une expédition française débarque au Liban et en Syrie.
J’aimerais pouvoir me rendre à Paris. On vient d’y ouvrir un jardin zoologique avec beaucoup d’animaux sauvages. J’essaie de convaincre mon mari qui ne semble pas en avoir envie. 
 

Partager cet article
Repost0
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 11:28

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Godin

Décembre 1859

 

Trois conseillers municipaux gorronnais ont démissionné. Ils l’ont fait pour raisons personnelles. Dans la mesure où les autres ont juré fidélité à l’Empereur, on peut penser que les démissionnaires ne sont pas Bonapartistes. Mais, en ces périodes de répression, il est sans doute plus prudent de ne pas le dire officiellement.

Je m’étais réjouie de l’abolition de l’esclavage. Mais la traite est toujours pratiquée. On ne parle plus d’esclaves mais de travailleurs libres, non payés, recrutés pour cinq ans. Hypocrisie et appât du gain. Quel que soit le régime politique, les mœurs n’évoluent guère.

A l’inverse de ces pratiques barbares, un industriel, Jean-Baptiste Godin, fabriquant des appareils de chauffages, a créé un familistère où les ouvriers et leur famille vivent en communauté. La coopération et l’égalité sont des principes mis en avant. Ce qui est plutôt rare de nos jours.

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 09:09

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Bernadette Soubirous

Décembre 1858

 

Je me suis abonnée aux trois hebdomadaires qui paraissent dans la Mayenne. Cela me permettra d’enrichir le journal que je tente de tenir régulièrement.

Un attentat à la bombe contre Napoléon III a fait 8 morts et 142 blessés. L’Empereur et l’impératrice en sont sortis indemnes.

D’une manière générale, la répression contre tous les opposants à l’Empire s’accentue. Les emprisonnements ou exils se multiplient. Un certain Proudhon a été condamné à trois ans de prison pour avoir édité un ouvrage « sédition ». Il est obligé de s’enfuir en Belgique.

Et pendant ce temps-là, la France renforce sa présence dans ses colonies (Cochinchine, Afrique…).

Un événement plus heureux est arrivé cette année. Bernadette Soubirous a été témoin de plusieurs apparitions de la Vierge à Lourdes. Certains émettent des doutes sur ce phénomène. Moi je voudrais bien y croire.

Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 10:02

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1857

 

On a connu des élections dans notre canton et notre département. Le duc d’Abrantès (Eugène Leray) est élu conseiller général. Le baron Mercier est élu député de la Mayenne. En cette France devenue Empire, la noblesse, joue encore un rôle politique important.

Un procès contre l’écrivain Flaubert pour « outrage à la morale religieuse et aux bonnes mœurs » m’a donné envie de lire son roman Madame Bovary.  L’héroïne ne m’a pas paru très sympathique mais l’écriture de l’auteur m’a bien plu.

Un autre ouvrage m’a intéressée. Bien que je ne sois pas très portée vers le spiritisme,  Allan Kardec y développe des idées étonnantes qui semblent bien reçues dans notre Bas-Maine.

Quant au poète Baudelaire, certains poèmes peuvent choquer, je pense notamment à « une charogne », mais je relis souvent ses vers. Une nouvelle poésie qui me convient bien.

La lecture, chez moi, occupe une grande place. J’ai récupéré un belle bibliothèque en chêne massif. Et je compte bien la compléter progressivement avec de nouveaux auteurs.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche