Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 11:34

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

La Sainte Chapelle

Décembre 1803

 

On a retrouvé, paraît-il, le cœur de Saint-Louis, dans une caisse de plomb, sous les dalles de l’abside de la Sainte-Chapelle que le roi saint avait fait édifier. Dans notre vieille église, il y a peut-être des trésors sous les dalles. Des Seigneurs de Gorron sont enterrés là. Le corps du dernier du Bailleul, Pierre Gilbert Anne, y repose alors que son cœur a été déposé dans l’église de Hercé. J’espère que lorsqu’on démolira notre vieille église, ce qui ne saurait tarder vu son état, on respectera ces sépultures et ce qu’elles contiennent.

Notre Premier Consul est très actif et prend de multiples décisions qui ne plaisent pas à tout le monde. Il en est une qui a bouleversé quelques familles gorronnaises. Nous avons toujours eu de respectables familles de notaires dans notre petite ville. Dont celle de mon mari, notamment. Une loi va désormais règlementer cette profession ancestrale. Les praticiens, notamment ceux sans diplômes, ne pourront plus exercer aussi facilement.

Une nouvelle, enfin, difficilement croyable, nous est parvenue. Un passager d’une montgolfière a sauté de sa nacelle avec, accroché sur son dos, une grande toile qui lui a permis de se poser sur le sol sans aucun dommage.

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 11:29

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1802

 

Le Premier Consul veut mettre de l’ordre dans différents domaines en France. Certaines de ses décisions ont des conséquences dans Gorron même.

Les aides aux femmes enceintes hors mariage sont supprimées. Je m’occupais de ces pauvres filles qui, bien souvent, étaient la proie de leurs employeurs indélicats. Quand elles se retrouvaient grosses, elles étaient, sans vergogne, chassées de la maison où elles servaient. Il va nous falloir trouver de nouvelles ressources pour notre association d’aide.

La profession de boulanger est réorganisée. Les artisans doivent demander l’autorisation avant de pouvoir ouvrir une boutique et attendre six mois avant de la fermer. Jusqu’à présent, tout se faisait à l’amiable : transmission au fils ou au compagnon. Un changement des habitudes qui perturbe nos boulangers.

Le Concordat, signé avec la papauté, réinstalle la religion catholique comme celle de la majorité des Français. Les tentatives de religion nouvelle comme les théophilanthropes deviennent difficiles. Même si ces religions ne nient pas l’existence de Dieu, elles sont concurrentes de l’Eglise catholique.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 11:29

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1800

 

Mon mari a quitté son poste de maire. Il va se consacrer à la justice de Paix. Désormais, les maires des villes de moins de 5 000 habitants sont nommés par les Préfets. Le Premier Consul veut mettre de l’ordre dans le pays. Cela peut être une bonne chose mais les libertés risquent d’être limitées. Beaucoup de journaux parisiens, jugés comme trop critiques, ont été fermés. Les théâtres sont censurés.

Le frère de Jean-Jacques Garnier, le plus illustre des Gorronnais, historiographe de Louis XVI, administrateur du Collège de France, est revenus d’exil comme les derniers émigrés et les derniers prêtres réfractaires. Il a repris la cure d’Hercé et malgré ses infirmités est encore très actif dans la paroisse. Malgré ce geste du Premier Consul, la Chouannerie n’est pas encore totalement éteinte. Plusieurs attentat contre Bonaparte ont eu lieu cette année. Heureusement, aucun n’a réussi.

On peut comprendre les oppositions au régime actuel. Certains ont cru que le général allait rétablir la royauté. Je crois plutôt qu’il aimerait bien devenir lui-même roi… Parfois, les hommes montés trop haut sont brutalement arrêtés dans leur ascension. Qu’en sera-t-il de celui-là ?

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 11:36

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1799

 

Comme si les guerres ne suffisaient pas, un séisme important a secoué tout l’ouest de la France. La terre a tremblé à Gorron. Des blocs de granit ont roulé du haut du taillis jusque dans la Colmont. Certaines vieilles maisons sont fissurées.

On a connu la Terreur sous Robespierre. On connaît désormais la Terreur blanche des Royalistes. Un Gorronnais qui avait acheté des biens nationaux a été pendu dans son manoir. Ça ne finira donc jamais… La chouannerie elle-même se reconstitue. Le gouvernement du Directoire connaît de gros problèmes. Il est remplacé par le Consulat après un véritable coup d’état mené par Bonaparte.

On parle beaucoup de ce général qui devient de plus en plus populaire grâce notamment à ses victoires dans ses nombreuses expéditions guerrières. En cette fin d’année, il est Premier Consul. Il semble bien qu’il détienne l’essentiel du pouvoir.

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 11:28

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1798

 

On entend de plus en plus parler de nos armées combattant hors de notre territoire. Pendant longtemps, nous avons dû nous défendre contre les ennemis de la République. Ensuite, on nous a dit que la France avait aussi le devoir de libérer d’autres peuples soumis par la noblesse. On se demande maintenant si  nous ne sommes pas engagés dans des conquêtes qui ne se justifient guère. C’est du moins ce que défend mon mari quand il discute politique avec les membres de son conseil municipal.

Je n’ai pas vraiment d’avis en la matière. Je suis plus attentive à des décisions qui peuvent avoir des effets sur notre vie personnelle. On vient, par exemple, de créer un impôt sur les portes et les fenêtres. Plus vous avez d’ouvertures dans votre domicile, plus vous payerez d’impôts. On a déjà vu des propriétaires obstruant des fenêtres ce qui porte préjudice à la clarté des appartements.

Mais le plus grave pour moi est la loi Jourdan-Delbrel qui instaure un service militaire obligatoire pour tous les hommes de 20 à 25 ans. J’imagine notre fils François Constant sous les drapeaux pendant cinq ans. Effrayant.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 10:16

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Le Directoire

Décembre 1797

 

La mise en place d’un Directoire, cinq personnes chargées de diriger le pays, m’avait paru être une bonne chose. On espérait ainsi éviter la tyrannie que nous avions connue avec Robespierre. Malheureusement, les conflits entre royalistes d’un côté et républicains intransigeants de l’autre, se sont multipliés. On a même connu un coup d’état au sein du Directoire. On n’en sortira donc jamais ?

Depuis mars 1795, mon mari, Gaspard Boullard, est maire de Gorron. Au début, tout s’est plutôt bien passé. Après la mort de Robespierre, je l’ai déjà écrit, on s’attendait à un apaisement. Et puis, il y a eu les attaques des chouans. On a reproché à mon mari de ne pas avoir bien géré ces moments difficiles. Urbain Rouzière, à la tête des opposants, a pris la mairie. Puis il a quitté Gorron, sans doute effrayé d’être monté trop haut pour lui et Gaspard est revenu. J’espère qu’il abandonnera cette fonction car je le vois s’épuiser à essayer de réconcilier tout le monde, ce qui est presque impossible en ce moment.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 11:30

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1796

 

Comme je le craignais, la chouannerie n’a pas disparu. Nous avons même subi, à Gorron, une attaque heureusement repoussée. Tout avait été préparé pour éviter les incendies. Les barges de foin et de paille ont été sorties de la ville. Les toits en paille ont été remplacé par des bardeaux moins inflammables.  Heureusement pour notre sécurité, des chefs chouans sont arrêtés et exécutés. Et en juillet, la pacification de l’ouest semble définitive.

On parle beaucoup d’un général républicain, Bonaparte, qui gagne de nombreuses batailles. La France semble d’ailleurs victorieuse un peu partout contre les ennemis de la République. Mais à quel prix ? De jeunes paysans gorronnais ne reviendront jamais sur les lieux de leur naissance. Ils se sont retrouvés, souvent contre leur gré, plongés dans les horreurs de la guerre. Il en est un qui, revenu atrocement blessé, ne cesse de déambuler dans les rues de la ville en évoquant l’ombre d’un spectre qui plane sur nos têtes. Sa voix plaintive et parfois en colère, effraie tout un chacun, surtout au crépuscule.

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 11:28

Fictions

 

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

Décembre 1795

 

Je sens une évolution vers quelque chose de plus apaisé, de moins violent, même si on est loin d’un retour à la normale. Un accord avec les chefs vendéens et chouans a été signé en début d’année pour une paix entre les Républicains et les contrerévolutionnaires. Malheureusement ce traité de paix n’est pas accepté par tous. On a appris que des émigrés ont tenté de débarquer sur la côte dans l’espoir de ramener la Royauté au pouvoir. De la même façon, si le tribunal révolutionnaire de triste mémoire a été supprimé, des Parisiens se sont révoltés contre les mesures prises par la Convention ayant condamné et exécuté Robespierre. A la fin de l’année c’est au tour des Royalistes d’espérer une insurrection nationale.

Malgré tous ces soubresauts, on entend un appel à terminer la Révolution. A Gorron, ceux qui se nomment eux-mêmes les Thermidoriens, essaient de réconcilier la population qui n’a jamais été très radicale. Ils ont organisé, sous les halles, un petit concert, au cours duquel on a joué et chanté la marseillaise qui a été déclarée chant national. La haine ne semble pas avoir sa place dans notre ville. Mais il faut se méfier. Elle est toujours là, tapie, prête à se réveiller, et ses griffes sanglantes peuvent surgir à chaque instant.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 11:39

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

 

 

Décembre 1794

 

La violence continue, voire se développe encore. Quand on apprend des exécutions proches de chez nous, l’émotion est d’autant plus grande. On a appris que le prince de Talmont a été guillotiné à Laval et que sa tête a été plantée sur les grille de son château. L’horreur ! Les colonnes infernales multiplient leurs méfaits en Vendée. Mais la chouannerie, antirévolutionnaire, qui a pris naissance dans notre département, se laisse aussi aller à des atrocités.

 

Heureusement, d’autres nouvelles sont plus réjouissantes : des personnes indigentes ont été aidées par l’Etat, à Gorron notamment ; l’esclavage est totalement aboli dans les colonies françaises ; nos armées remportent des victoires contre nos ennemis qui veulent envahirent la France. Et surtout, on a appris que Robespierre avait été arrêté et exécuté. Peut-être que la chute des révolutionnaires les plus durs va ramener un certain calme dans notre pauvre pays.

 

Nous espérons aussi, plus ou moins discrètement car cela peut être dangereux, un retour à ce qui a toujours été notre religion et la disparition de ce culte de l’être suprême auquel nous ne comprenons pas grand-chose.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 11:38

Le journal de Marie Gauquelin (épouse Boullard)…

 

Décembre 1793

Cette année sera marquée par un crime odieux. Après avoir été déclaré coupable de conspiration contre la liberté publique, notre roi Louis a été condamné à mort et exécuté par cette fameuse guillotine qui est de plus en plus souvent utilisée.

 

Pendant ce temps, nous revoyons les émeutes contre le prix des grains se multiplier et, surtout, des révoltes contre la levée en masse des hommes de 18 à 25 ans pour combattre les ennemis de la République. Ennemis de la République qui semblent augmenter. A Gorron même, un comité de surveillance révolutionnaire, pourchasse ces soit disant ennemis.

 

Au sein  de la Convention, des députés modérés sont arrêtés par les plus durs d'entre eux. On a le sentiment d'être au bord de la guerre civile. L'armée vendéenne est remontée vers la Manche en passant tout près de chez nous. Elle sera mise en déroute et pourchassée.

 

La violence est partout. La reine est à son tour exécutée. Une jeune femme, exaspérée par les appels au meurtre, assassine un de ces excités en ayant elle-même recours à cette violence. Je ne reconnais plus notre peuple même si, à Gorron, on échappe plutôt à ces atrocités.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche