Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 11:04
Echanges…

Année scolaire 1946 – 1947, école privé de garçons (suite)

 

Gérard Chénel : pourrait être le fils de Arsène Chénel, boucher et de son épouse Marie.

André Nourry : il est le fils de Constant et Marie Nourry, agriculteurs à Beau-Soleil en 1936.

Félix Pottier : il est le petit-fils de Henri Pottier, journalier et de son épouse Hélène, piqueuse, rue Jean-Jacques Garnier en 19036.

Jean-Pierre Genêt : pourrait être le fils de Marcel et Mireille Genet, coiffeur, boulevard Faverie en 1936.

Charles Gobé : n’apparaît pas sur les listes de recensement de 1936 à Gorron.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 10:54

Bulletin paroissial 

Entre Nous : décembre 1956, janvier 1957.

 

Colis des vieillards. Les dames de l’Action Catholique vont composer des colis de Noël distribuées aux personnes âgées. A noter que l’Amicale Laïque Gorronnaise organisait un repas pour les « Vieillards ».

Décès. M. Fernand Guesdon, pharmacien honoraire, est décédé à l’âge de 84 ans. La pharmacie Guesdon (rue de la mairie – actuellement maison de M. Corbeau ancien maire de Gorron) a été tenue par trois générations de Guesdon, pharmaciens.

Danse. Une nouvelle section à la Jeanne d’Arc : danse classique et rythmique ; elle sera animée par Mme Phelippot, épouse du nouveau préparateur en pharmacie qui vient d’arriver à Gorron (pharmacie Dufour).

Pèlerinage. Jeudi 17 janvier, 86ème anniversaire de l’apparition de la Vierge à Pontmain. Un car partira  à 7h 30 rue Corbeau-Paris chez M. Morin, transporteur.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 11:35
Echanges…

Année scolaire 1946 – 1947, école privée de garçons (suite)

 

Claude Chemin : nous ne le retrouvons pas en 1936 à Gorron.

Paul Thuault : fils de Léopold Thuault, mécanicien et de Clémentine, rue de la Mairie.

Hyppolite Bourdon : nous ne le retrouvons pas en 1936 à Gorron.

André Lemarié : nous ne le retrouvons pas en 1936 à Gorron.

Raymond Guihéry : nous ne le retrouvons pas en 1936 à Gorron.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 11:33

Bulletin paroissial 

Entre Nous : juin, juillet, octobre, novembre, décembre 1956

 

Processions de la Fêtre-Dieu (2), dimanche 10 juin : les reposoirs : rue de la mairie, devant le magasin de Mme Olivier ; place du Général Barrabé ; Champ de foire ; clinique rue de Normandie ; chapelle du Bignon ; école maternelle du Sacré-Cœur.

 

Jeanne d’Arc. Lors de l’assemblée générale, sont désignés comme président M Henri Durand et comme directeur abbé L. Boué. Bien que la salle soit pratiquement reconstruite, le cinéma se déroule toujours à la salle des fêtes de la mairie.

 

Père Noël. Le rédacteur d’entre Nous (le curé J. Piard) s’insurge contre le Père Noël « reléguer au grenier le fantoche du Père Noël : il n’est qu’un mensonge destiné à cacher la plus douce des réalités » (la naissance du Christ).

 

Bibliothèque paroissiale. Elle contient près de 2 000 volumes qui peuvent être consultés ou empruntés.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 11:33
Echanges

Comme il l’a déjà fait, M Yves Royer, un ancien Gorronnais, nous a envoyé une photos de classe : année scolaire 1946 – 1947, école privé de garçons. Une grande partie du nom des élèves va nous permettre de les retrouver dans les listes de recensement.

 

Louis Quinton : fils de Jean-Marie et  Marie-Louise Quinton, épiciers, rue de la Houssaye.

Louis Fouqué : non retrouvé dans les listes de recensement de 1936.

Henri Lucas : pourrait être le fils de René Lucas (carrier) et d’Emilienne (épicière), rue du Bignon.

Bernard Dupont : pourrait être le fils de Jean Dupont (journalier) et de Marie (journalière).

Lucien Legof : non retrouvé dans les listes de recensement de 1936.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 11:29

Bulletin paroissial 

Entre Nous : mai, juin 1956

 

Colonie de vacances : des aménagements sont en cours à la colonie de vacances à Saint-Pair-sur-mer pour accueillir les enfants du 18 juillet au 11 août et du 11 août au 4 septembre.

 

Electrification : toutes les fermes de Gorron ont l’électricité depuis Noël 1955. Il est rappelé aux fidèles qu’ils ne doivent écouter à la radio que les émissions religieuses dont l‘origine catholique leur est garantie et surtout pas celles diffusées par des sectes non-catholiques.

 

Sectes non-catholiques : elles ne sont pas nommées dans le bulletin mais elles semblent être très actives en cette période. Il s’agit vraisemblablement des églises protestantes.

 

Processions de la Fête-Dieu (1) : le dimanche 3 juin : situation des reposoirs : carrefour boulangerie Raison et épicerie Détais ( carrefour de la Grande Rue, la rue de la Mairie et la rue de la Houssaye) ; carrefour hôtel du Pigeon-Blanc (carrefour rue de la Houssaye, rue de Bretagne, rue de la montée, rue Magenta) ; carrefour route de Vieuvy, au Pont de Hercé ; devant les meubles Monnier.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 11:56

Bulletin paroissial 

La guerre d'Algérie

Entre Nous : avril, mai 1956

 

Guerre d’Algérie. Pour la première fois, ce qu’on appelait les événements sont évoqués dans le bulletin. Une prière pour la paix est diffusée.

 

Gala d’actualités gorronnaises.  M. Salset présentera un certain nombre de films qui intéressent la vie Gorronnaise. Si nous pouvions retrouver ces films, ils pourraient entrer dans le patrimoine gorronnais.

 

Patronage. Deux cars pleins d’enfants se sont rendus à la chapelle du Hec en forêt de Mayenne. Des médailles ont été distribuées par l’abbé Boué.

 

Une bible protestante. Des bibles sont vendues dans Gorron. Une édition protestante formellement interdite par l’Eglise catholique, que les fidèles n’ont pas droit de lire à moins de commettre une faute grave.

 

Lieutenant-colonel Maurice Lemeunier. Il vient d’être nommé colonel. Nous apprenons qu’il a combattu à Dien-Bien-Phu et y a été fait prisonnier par le Viet-Minh.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 09:07

Les Journées de Gorron : 17 – 21 août 1921 (suite)

Promenade historique et archéologique dans Gorron (suite).

 

Le groupe passe par la rue Montoise (rue actuelle) par laquelle les pèlerins passaient pour aller au Mont Saint-Michel. Il arrive sur la Butte Saint-Laurent et s’arrête à l’hospice (actuellement EHPAD).

La promenade se termine au Vieux Château. Les promeneurs se restaurent grâce à une collation préparée par Melle Guesdon, propriétaire de la parcelle. M. Guesdon, son frère, fait visiter le pavillon (actuellement l’ancienne tour) : la terrasse, les deux caves superposées, la cheminée  de granit.

Les photos ci-jointes immortalisent les passages à l’hospice et au Vieux Château.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 09:04

Bulletin paroissial 

L'incendie du cinéma

Entre Nous : février, mars 1956

 

Froid. La température est tombée jusqu’à moins dix dans la cour du presbytère.

 

Boîte aux lettres. Le curé encourage les ménages à se procurer une boîte aux lettres apparemment rares à l’époque.

 

Mercredi gras. En ce jour, les boucheries présentent leurs viandes à l’étalage, décorées de fleurs.

 

Cœurs Vaillants. Chaque semaine, l’illustré des enfants Chrétiens, est affiché à la vitrine de M. Thuault, place du général Barrabé. Ceux qui ne sont pas abonnés peuvent venir le lire.

 

Incendie. La salle de cinéma Jeanne d’Arc est détruite par un incendie le 25 février.  En attendant sa reconstruction, le cinéma aura lieu dans la salle de théâtre de la mairie.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 11:38

Les Journées de Gorron : 17 – 21 août 1921 (suite)

maison de Jean-Jacques Garnier

Promenade historique et archéologique dans Gorron (suite).

 

La chapelle Saint-Etienne. Construction moderne élevée sur l’emplacement d’une ancienne léproserie. Le retable de pierre sculptée et peinte provient de cette léproserie. La petite chapelle existe toujours mais a été désaffectée. Le retable a été placé dans l’église actuelle de Gorron

A la Pierre-Pichard, se trouvait à l’époque la maison où habitait l’aumônier de la léproserie. Nous ne savons pas où se situait cette maison.

La maison natale de Jean-Jacques Garnier, un des plus célèbres gorronnais. Cette maison se situait à la Grange. Elle a été démolie dans les années 1950. Une plaque a été placée dernièrement sur la maison voisine où a été élevé Jean-Jacques Garnier (voir les articles sur le blog).

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche