Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 10:21
Echanges…

 

 

Les Cœurs Vaillants de Gorron en 1942

 

3ème rang

 

Robert Renard. Né à Gorron en 1931. Il est le fils de Robert (charcutier) et de Marie (couturière) Renard, recensés rue Brochard-Brault en 1936.

 

Michel Dutertre. Né à Gorron en 1931. Il est le fils de Marcel (carrier) et Marie Dutertre, recensés rue du Pré en 1936.

 

Charles Monnier. Né en 1932 à Gorron. Il est le fils de Joseph Meunier (menuisier) et Augustine Monnier, recensés rue de Bretagne en 1936.

 

François Foisnet. Il est le fils de François (cultivateur) Foisnet, recensé en 1936, rue de Normandie.

 

Paul Thuault. Né en 1936 à Gorron. Il est le fils de Léopold (mécanicien) et Clémentine (modiste) Thuault, recensés rue de la Mairie en 1936.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 10:42

Les délibérations municipales (1922)

Legs à l’Hospice. Madame Corbeau (née Paris) qui a fait ce legs est l’épouse du couple Corbeau-Paris dont on a donné le nom à une partie de la rue Magenta qui allait à l’époque jusqu’au Champ-de-Foire.

Les pavés. Le Conseil décide l’achat de 3 000 pavés pour les rues de la ville. Le legs de Victor Foucault

Indemnités d’éclairage. Après l’incendie de la mairie, on attribue 6 F par mois au garde-champêtre privé d’électricité. L’électricité est achetée au propriétaire de la centrale hydraulique installée rue Jean-Jacques Garnier.

Remplacement de l’ordonnateur du bureau de bienfaisance. M. Goussin Eugène, conseiller municipal, industriel en chaussures, remplace M. Bara Anatole, conseiller municipal, sans profession, qui a des problèmes d’acuité visuelle. 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 10:38
Echanges…

Les Cœurs Vaillants de Gorron en 1942

 

2ème rang

 

Après Robert Dollé (voir semaine dernière) les deux suivants (Guzzi et Guillotte) n’ont pu être retrouvés sur le recensement de 1936.

 

Paul Thiélin. Né à Gorron en 1932. Il est le fils de Victor (marchand de nouveautés) et d’Anna (couturière) Thiélin, recensé Grand Rue en 1936.

 

André Quinton. Né à Gorron en 1932. Il est le fils de Jean-Marie (épicier) et de Marie-Louise (épicière) Quinton, recensés rue de la Houssaye en 1936.

 

Robert Pirault. Né en 1931 à Gorron. Il est le fils de Louis (peintre) et Berthe Pirault, recensés rue de Bretagne en 1936.

 

Robert Huchet. Né en 1931 à Gorron. Il est le fils de Jean (journalier) et Marie (journalière) Huchet, recensé rue Jean-Jacques Garnier en 1936.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 11:55

Les délibérations municipales (1922)

Ecole, rue de Normandie

Cinéma à la salle des fêtes. Après l’incendie de la mairie, la salle des fêtes de Gorron se trouve dans une aile du groupe scolaire des garçons, rue de Normandie. M. Plu, directeur de cinéma à Ernée, demande de louer cette salle pour une séance de cinéma le dimanche après-midi. A l’époque, il y a donc deux cinémas à Gorron : celui de la Jeanne d’Arc et le Sélect.

 

Traitement des sœurs de l’hospice. Le Conseil approuve la fixation du montant du traitement fixé par la Commission de l’hospice à laquelle la municipalité participe.

 

Examen du legs Maulavé. Le Conseil refuse le legs (100 F au bureau de bienfaisance) de Melle Maulavé qui comportait comme clause l’entretien de la tombe de la donatrice, considérant que cet entretien serait trop onéreux. Il s’agit vraisemblablement de Marie Maulavé, née en 1859 à Gorron, recensée, sans profession, Grande Rue en 1921.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 11:52
Echanges…

Les Cœurs Vaillants de Gorron en 1942

 

2ème rang

 

Pierre Renard. Né à Gorron. Il est le fils de Pierre, électricien et de Renée Renard, recensés en 1936 rue du Maine.

 

André Rabeau. Né en 1929 à Gorron. Il est le fils de Louis, menuisier, et Alice , journalière, Rabeau, recensés rue des Sarrazins en 1936.

 

Marcel Royer. Nous n’avons pas d’informations sur ce garçon.

 

Louis Quinton. Né en 1932 à Gorron. Il est le fils de Jean-Marie, épicier et de Marie-Louise, épicière, Quinton, recensés rue de la Houssaye en 1936.

 

Robert Dollé. Né en 1930 à Gorron. Il est le fils de Lucien, mécanicien, et de Julienne Dollé, recensés rue Corbeau-Paris en 1936.

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 10:31

Les délibérations municipales (1922)

Les pavés

Assistance (suite) : La municipalité fournit le pain , la viande, l’épicerie à l’hospice. Elle verse aussi une aide pour les femmes en couches en fonction de leurs ressources.

 

Subvention aux sapeurs-pompiers : versée pour l’habillement et pour la réparation du matériel. La compagnie des sapeurs-pompiers de Gorron date du 12 décembre 1852.

 

Travaux aux écoles : clôture de la cour de l’école de garçons et réparation d’un mur à l’école des filles.

 

Caniveaux : il est décidé de construire des caniveaux dans certaines rues de la ville. Les rues du centre sont le plus souvent pavées. Mais celles plus extérieures sont de terre et de pierres.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 10:30
Echanges…

Les Cœurs Vaillants de Gorron en 1942

 

2ème rang

 

Raymond  Huvé. Né en 1926 à la Baconnière. Il est le fils d’Amédée (journalier)  et d’Anna (couturière) Huvé, recensés rue de le Fontaine en 1936.

 

? Foucault. Nous n’avons pas plus de précisions sur ce garçon.

 

Marcel Taburet. Né en 1932 à Gorron. Il est le fils de Victor  (charron) et Germaine (couturière) Taburet, recensés rue de la Mairie en 1936.

 

Joseph Drogoul. Né en 1930 à Lévaré. Il est le fils de Félix Drogoul (comptable), recensé à la Maison Neuve en 1936.

 

? Plateau. Nous n’avons pas plus de précisions sur ce garçon.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 09:14

Echanges…

Le curé Chaudet

Les délibérations municipales (1922)

 

Réparations à l’église

Le curé doyen Chaudet a offert 10 000 F pour les réparations de l’église. Le prêtre avait une fortune personnelle importante.

 

Organisation de la fête nationale

Elle sera organisée le dimanche 16 juillet. On apprend que M. Goussin, conseiller municipal (qui deviendra maire), est président de la commission des fêtes.

 

Déplacement de la pompe, rue des Sarrazins

Il y avait des pompes publiques dans des nombreuses rues de Gorron. Apparemment, elles pouvaient se retrouver sur les rues et on était obligé de les déplacer pour dégager la voie.

 

Commission d’assistance

Les vieillards, les incurables et les infirmes, peuvent demander une assistance financière à la municipalité. La liste des bénéficiaires est établie en conseil municipal. L’âge et le certificat médical certifiant le handicap sont pris en compte. Les familles nombreuses peuvent aussi être aidées.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 09:11
Echanges…

Echanges…

 

Les Cœurs Vaillants de Gorron en 1942

 

Pour la fin du premier rang, les données sont incertaines. Nous repartirons de la droite.

 

Michel Derenne. Né en 1930 à Gorron. Il est le fils de Victor Derenne, boulanger, et de son épouse Octavie, recensé rue du Maine en 1936.

 

Paul Fontaine. Né en 1919 à Gorron. Il est le fils de Paul Fontaine, carrossier, et de son épouse Juliette, recensés rue du Pré en 1936.

 

Denis Chardin. Pourrait être le frère de l’accompagnateur Bernard Chardin.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2021 7 26 /09 /septembre /2021 10:16

Les délibérations municipales (1922)

Le sinistre des halles. Il s’agit de l’incendie de la première mairie (construite après 1865, remplaçant les anciennes halles) dont nous avons plusieurs fois parlé sur le blog. A noter qu’on continue à appeler la mairie : les halles. Il est décidé de vendre les matériaux (cuivre, zinc…) qui restent après ce sinistre à M. Chassain d’Ernée. La femme du futur maire Lucien Dollé est issue de cette famille.

Paiement de l’éclairage électrique. La municipalité gorronnaise achète de l’électricité à M. Albert Marenne, qui détient la centrale (turbine hydraulique) installée sur le cours de la Colmont, rue Jean-Jacques Garnier. L’éclairage public et celui de quelques immeubles est présent à Gorron, grâce à cette installation, dès le début du 20e siècle.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche