Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2022 7 03 /07 /juillet /2022 09:21

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1877

 

Des projets d’ouverture de voies suscitent d’âpres discussions dans le sein de la municipalité. En ce qui concerne les ruelles qui mènent à l’hospice, nous n’en sommes qu’à l’amélioration de leur entretien. Par contre, l’ouverture d’un boulevard menant à l’église est en bonne voie. D’autant plus que des legs sont faits pour la réalisation de ce projet bien utile maintenant que la nouvelle église a été consacrée le 12 juillet. Les donateurs sont nombreux : le curé, M. Péan, Mme Lecomte, M. Le Marchant, M. Faverie. J’apprends que des arbres seront plantés de chaque côté de la voie. J’en suis ravie.

Le gouvernement abolit la loi sur les délits de presse. Ce qui me paraît une bonne chose. Mais le Président du Conseil est poussé à la démission, à cause de cette abolition, par le Président de la République Mac Mahon. Décidément, celui-là , j’ai hâte qu’il ‘en aille. Quand une élection à la chambre des députés ne lui convient pas il décide une nouvelle dissolution.

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 10:12

Vous trouverez cette semaine (25ème/2022)

 

Catégorie histoire locale :

  •  Cimetière :  tombes relevées (carré bleuet : famille Chemin)…
  • Gorron 1700 - 1836 : personnes influentes : famille Geslin…
  • Préparation exposition :  Les débits de boisson (Ve Quentin)…
  • Population synthèse : 1975 – Ménages collectifs (Augustine Cerisier/Leblanc - suite)…

 

Catégorie échanges :

 

Point de vue :  

  • Note de lecture : « La papeterie Tsubaki »

 

Catégorie fictions :

  • Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard) : décembre 1876…

 

Journal de bord :

  • Roman policier : la guerre d’Algérie (2)…
Actualité de la semaine (25ème/2022)...

D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

Recensement de 1962

Rue de la Mairie

N° 25. Constant Béchet, son épouse Clémentine Rublier. Anciens ferblantiers.

Actualité de la semaine (25ème/2022)...
Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 10:07
Cimetière…

Tombes relevées

 

Carré Bleuet

Rang 2, n° 8 : monument recouvert de mousse, encadrement rouillé ; famille Chemin, Lenormand Stéphanie épouse Chemin décédée en 1903, Chemin Ange décédé en 1917, Chemin Marthe décédée en 1918.

Une plaque est posée sur la tombe concernant Marthe Chemin née en 1888 (le 13 avril).

Marthe Chemin a été plusieurs fois évoquée sur le blog. Grâce à la plaque commémorative présente sur la tombe : « Marthe Chemin, leur fille, infirmière du Service de santé, pieusement décédée au Mans dans sa 31ème année, le 31 août 1918, victime de son dévouement auprès des militaires blessés. Priez Dieu pour elle. »

Grâce aussi à la liste des enfants de Marie de Gorron : « pour se dévouer comme infirmière à soigner les prisonniers de guerre. Elle est morte victime de son dévouement dans un hôpital militaire du Mans où elle avait contracté la grippe infectieuse ». Née en 1888, fille d’Henri Chemin, veuf, habitant de rue du Bignon.

Sur l’acte de naissance de Marthe Chemin on apprend qu’elle est la fille d’Ange et de Stéphanie Chemin et non d’Henri Chemin.

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 10:05

Familles influentes lors de la Révolution

Famille Geslin

 

Jean Geslin se marie avec Françoise Lecrosnier le 26/01/1760 à Gorron. Jean Geslin, tailleur d’habits, est le fils de Jean Geslin, marchand, et de Perrine Romagné. Françoise Le Crosnier est la fille de Jean Le Crosnier, marchand, et de Jeanne Vannier.

On ne retrouve pas de descendant de la lignée Geslin en 1846.

Il s’agit donc d’une famille de marchands.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 10:01
Les métiers à Gorron…

Les débits de boisson au 20e siècle (à partir du document « La Belle Epoque… des cafés à Gorron » de Joseph Lecomte)

 

Rue du Bignon

 

Joseph Lecomte fait état du café Oger au n° 5. Nous ne retrouvons pas ce café, sur les listes de recensement ou les cartes postales anciennes.

 

N° 11. Par contre, sur la carte postale ci-jointe on retrouve le café Quentin. Sur l’enseigne, on peut lire : Ve Quentin, débitante.

Les métiers à Gorron…
Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 09:58

Population gorronnaise-synthèse…

 

1975

 

Ménages collectifs – hospice de Gorron.

 

Famille Cerisier/Leblanc

 

Nous conservons la lignée la plus longue, celle des Leblanc

 

1ère génération

Augustine Cerisier

 

 

 

Hospice de Gorron

1975

2ème  génération

Joseph Cerisier

Maçon

Constance Leblanc

 

Rue J.J. Garnier

1904

 

3ème génération

Louis Leblanc

Maçon

Constance Rouillard

 

Rue J.J. Garnier

1878

4ème génération

Jean Leblanc

Maçon

Perrine Lesage

 

 

1827

5ème génération

Pierre Leblanc

Maçon

Perrine Biseul

 

 

1791

 

Pierre Leblanc et Perrine Biseul se sont mariés le 14/10/1791 à Gorron. Pierre Leblanc est le fils de Louis Leblanc et Jeanne Durand. Nous ne retrouvons pas l’acte de mariage de Louis Leblanc et Jeanne Durand.

Nous avons donc une lignée de 5 générations : Pierre Leblanc (Biseul) › Jean Leblanc (Lesage) › Louis Leblanc (Rouillard) Constance Leblanc (Cerisier) › Augustine Cerisier.

 

5 générations

Romagné

Menuisiers - cordonniers

 

Morin

Menuisiers - mécaniciens

 

Herpin Léon Deniau

Sacristain – cirier – notaire - charpentier

 

Chemin

Cultivateurs

 

Bailleul Ernault

Bouchers

 

Delangle - Boittin

Carrier – ouvrière chaussures -Cultivateurs

 

Pottier - Gendron

Secrétaire – négociant en salaison - tanneurs

 

Cerisier - Leblanc

Maçons


 

Population gorronnaise-synthèse…
Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 09:52
Echanges…

Photos gorronnaises

 

Sur cette photo prise le 29 mai 1947, on voit Lucien Dollé et son épouse, Julienne Grangeré, sortant d’une cérémonie de mariage. Un an plus tard, Lucien Dollé, qui était maire de Gorron, est décédé un jour de Foire Fleurie organisée en partie sur le Champ de Foire. Lieu où habitait le maire.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 09:47

Bulletin paroissial 

Entre Nous : novembre 1958

 

Vicaire. Nous apprenons que l’abbé Henri Bocquillon (décédé à 67 ans) a été vicaire à Gorron de 1919 à 1925.

Vitraux. En 1957, les vitraux de l’église ont été restaurés. Depuis, certains ont été cassés par des ballons ou même des frondes.

Décès. La doyenne de Gorron, Mme Ve Laigre, 94 ans, née le 5 novembre 1864 à Gorron, est décédée à l’hôpital (l’hospice). Elle s’était mariée à un gendarme et est revenue mourir à Gorron.

Travaux à l’église. Une rénovation de l’autel est en cours. Des travaux prévus depuis très longtemps.

Prêtres et religieuses gorronnais. L’abbé Paul Thiélin chantera la grand’messe de Noël.  Sœur Marguerite Domaigne (directrice de l’école maternelle) va rejoindre la Côte d’Ivoire.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 09:43

Note de lecture

« La papeterie Tsubaki » (Ogawa Ito)

 

On dit que la littérature est la création de mondes nouveaux dans lesquels s’immerge le lecteur. Dans ce cas, ce roman remplit entièrement son office. Il ne se passe pas grand-chose dans le récit. Mais dans le quotidien de l’héroïne dans un Japon raffiné, à chaque moment, tout enchante le lecteur. Hatobéo est écrivaine publique et tient une papeterie. L’écriture a toujours été centrale dans sa vie. Quand elle accepte d’écrire une lettre pour autrui, sa tâche devient essentielle, tant au niveau du choix du papier, de l’outil scripteur, que de la relation qu’elle établit avec son client. Cette quête d’authenticité, de plaisir, on la retrouve dans tous ses actes quotidiens et dans ses relations sociales.

L’écriture est simple, belle, poétique. Un exemple : elle choisit une plume de verre pour écrire une lettre demandée par M. Sonoda pour Mme Sakura : « J’ai pris plusieurs respirations calmes et j’ai replongé la pointe de la plume de verre dans l’encre sépia. Je serai M. Sonoda et j’écrirai en pensant au bonheur de Sakura ». Tout est dit.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 09:40

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1876

 

La supérieure de l’hospice a raison de se plaindre des difficultés d’accès à l’hospice. La rue de l’abreuvoir, une montée très raide, est souvent boueuse. Mais je crains qu’on ne soit pas prêt à ouvrir une nouvelle rue. Les finances de la commune posent problème. La municipalité ne peut même pas subventionner la construction du clocher de la nouvelle église.

Une affaire commence à faire scandale. A l’école communale des filles, dirigée par la supérieure de l’hospice, les élèves payants seraient séparés des élèves fréquentant gratuitement l’école. Ce qui est inacceptable. D’autant plus que des religieuses en seraient responsables.

On parle d’un projet qui paraît totalement utopique : creuser un tunnel sous la Manche reliant la France à la Grande Bretagne. Par contre, la fabrication de navires frigorifiques permettant de transporter des carcasses d’animaux de l’Europe à l’Amérique est une réalité !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche