Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 11:11

Les dynasties : Aubergiste, marchand hôte, cabaretier, cafetier, débitant de boisson… 

Famille Rondeau

 

En 1861, Jeanne Rondeau (39 ans), cabaretière, est recensée avec son mari François Cerisier (48 ans), rue de Bretagne. Ils se sont mariés le 22/06/1840 à Lévaré. Jeanne Rondeau est la fille de Jeanne Rondeau, fileuse, célibataire. Il n’y a vraisemblablement pas de lien direct avec Joseph Rondeau recensé avant 1846 à Gorron.

 

Famille Berrier

 

Pierre Berrier a épousé Renée Gourdelier le 21/05/1801 (1 prairial an 9) à Gorron. Il est né le 22 avril 1773 de Jean Berrier et de Perrine Marianne (Mariènne).

Gaspard Berrier a épousé Marie Oger le 27/04/1752 à Gorron. Il est le fils de Pierre Berrier et de Boulard Marie.

Alexis Berrier a épousé René Péan le 18/04/1796 à Gorron. Il est le fils de Gaspard  Berrier et de Marie Oger.

 

Au 18e siècle nous retrouvons deux générations de Berrier : Gaspard Berrier › Alexis Berrier.

Au 19e siècle, il n’y a plus de Berrier dans cette profession.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 11:07

1975

Lotissement de la Maison Neuve (suite)

 

Sur 26 personnes retenues, 3 sont nées à Gorron.

 

André Perret né le 15/06/1947 ; Jean-Claude Heurtier né le 16/10/1951 ; Raymond Letourneur né le 13/10/1931.

Nous ne retrouvons pas ces familles dans le recensement de 1936.

 

Lotissement de la Maison Neuve (suite)

 

Sur 16 personnes retenues, aucune n’est née à Gorron.

 

Lotissement de la Maison Neuve (suite)

 

Sur 21 personnes retenues, aucune n’est née à Gorron.

 

La Maison Neuve étant un lotissement construit dans les années 1970, beaucoup de Gorronnais résidant dans ce lotissement ne sont pas originaires de Gorron.

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 11:04
Echanges…

Année scolaire 1946 – 1947, école privé de garçons (suite)

 

Gérard Chénel : pourrait être le fils de Arsène Chénel, boucher et de son épouse Marie.

André Nourry : il est le fils de Constant et Marie Nourry, agriculteurs à Beau-Soleil en 1936.

Félix Pottier : il est le petit-fils de Henri Pottier, journalier et de son épouse Hélène, piqueuse, rue Jean-Jacques Garnier en 19036.

Jean-Pierre Genêt : pourrait être le fils de Marcel et Mireille Genet, coiffeur, boulevard Faverie en 1936.

Charles Gobé : n’apparaît pas sur les listes de recensement de 1936 à Gorron.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 10:54

Bulletin paroissial 

Entre Nous : décembre 1956, janvier 1957.

 

Colis des vieillards. Les dames de l’Action Catholique vont composer des colis de Noël distribuées aux personnes âgées. A noter que l’Amicale Laïque Gorronnaise organisait un repas pour les « Vieillards ».

Décès. M. Fernand Guesdon, pharmacien honoraire, est décédé à l’âge de 84 ans. La pharmacie Guesdon (rue de la mairie – actuellement maison de M. Corbeau ancien maire de Gorron) a été tenue par trois générations de Guesdon, pharmaciens.

Danse. Une nouvelle section à la Jeanne d’Arc : danse classique et rythmique ; elle sera animée par Mme Phelippot, épouse du nouveau préparateur en pharmacie qui vient d’arriver à Gorron (pharmacie Dufour).

Pèlerinage. Jeudi 17 janvier, 86ème anniversaire de l’apparition de la Vierge à Pontmain. Un car partira  à 7h 30 rue Corbeau-Paris chez M. Morin, transporteur.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 10:50

Conseils municipaux

Il est vrai que chacun peut assister aux conseils qui sont publics. Il n’empêche que les Gorronnais devraient  être mieux informés sur la gestion de la commune. Notamment grâce au bulletin municipal Gorron Infos. Autrefois, les comptes-rendus étaient diffusés dans le bulletin. Désormais, il faut aller sur le site de la ville pour en prendre connaissance. Une contrainte insurmontable pour les personnes non familiarisées avec Internet. Et, en plus, la fréquence de ces comptes-rendus laisse à désirer. A ce jour, 20 avril, aucun compte-rendu n’a été diffusé pour l’année 2022.

On peut comprendre que l’intégralité des comptes-rendus, à l’heure actuelle, pourrait être indigeste pour les lecteurs de Gorron Infos. Mais, quand une polémique voit le jour, il pourrait être utile d’avoir la position officielle de la municipalité. Ce qui éviterait d’éventuels malentendus entretenus par les journaux. Sans revenir sur l’abattage des arbres, il aurait été plus simple de publier dans Gorron Infos les dispositions prises en 2006 (selon le maire) concernant le périmètre de protection du site historique du menhir plutôt que de se lancer dans des argumentations polémiques.

Au lieu de cela, nous avons droit à quelques lignes de l’opposition (avec un chapeau cherchant à la discréditer) qui est une caricature d’un sain dialogue permettant aux lecteurs de se faire une idée, sans a priori, des choix qui pourraient être faits pour le bien de la commune.

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 10:39

Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard)

Décembre 1868

 

On a installé de nouvelles pompes dans les rues de Gorron. Le froid très vif du début de l’année en avait abîmé quelques-unes. Pas assez protégées sans doute.

 Chaque jour, on voit des femmes porter leurs seaux et leurs brocs. Pourquoi toujours des femmes ? Les hommes prétendent que cela leur permet de bavarder. Ils feraient mieux de les aider. Ils disent qu’ils ont à s’occuper des armes de la Garde mobile pour lesquelles on cherche un local pour les remiser. Une tâche plus noble selon eux.

Notre empereur semble vouloir libérer un peu la presse. Des hebdomadaires opposés à l’Empire sont créés, comme la Lanterne d’Henri  Rochefort. Par contre il se méfie toujours des revendications ouvrières. Il vient de dissoudre la section française de l’Internationale Ouvrière.

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 10:18

Roman policier

Le personnage principal de ce roman présente, dès son enfance, des troubles psychiques que l’on pourrait qualifier de caractériels. Une vie normale, ordinaire, entraîne chez lui un ennui qui devient rapidement insupportable. Il a donc besoin, plus ou moins fréquemment selon l’âge, d’éprouver des montées d’adrénaline importantes qui, quand elles redescendent, lui apporte un calme, une détente, plus ou moins durables.

Ces montées d’adrénaline, il les trouve dans deux déviances sociales principales. Le vol, même si le butin n’est pas l’élément principal de l’infraction. Le voyeurisme, même si la dimension sexuelle n’est pas au centre de la manie. Voir sans être vu (les personnes observées n’étant pas consentantes) étant le moteur principal de la déviance.

Tant que le personnage ne se fait pas prendre, son comportement général paraît normal pour son entourage. Même si, lui-même, peut souffrir de l’emprise de ses pulsions. Dans ce roman, nous allons suivre l’évolution de ces troubles chez ce personnage qui aboutira à une enquête policière classique.

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 11:56

Vous trouverez cette semaine (17ème/2022)

 

Catégorie histoire locale :

  • Cimetière :  tombes relevées (Carré Azalée, rang 2 – Arthuis, Bouillon )…
  • Gorron 1700 - 1836 : personnes influentes : famille Couppel…
  • Les métiers à Gorron :  aubergistes (famille Legros)…
  • Population synthèse : 1975 – Maison Neuve (famille Letissier)…

 

Catégorie échanges :

 

Point de vue :  

  • Présidentielles : résultats à Gorron …

 

Catégorie fictions :

  • Le journal de Marie Constance Péan (épouse Charles Boullard) : décembre 1867…

 

Journal de bord :

  • Nouveau roman :  Policier…

 

 

 

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

 

Actualité de la semaine (17ème/2022)...

Recensement de 1962

 

Rue de la Mairie

 

N° 12 bis. Georges Collet, ouvrier d’usine, son épouse Blanche Rocton et leur fils Guy.

Actualité de la semaine (17ème/2022)...
Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 11:50
Cimetière...

Tombes relevées

Carré Azalée

 

Rang 2 :

N° 4 : monument illisible en train de s’effondrer. Jean-Baptiste Bouillon.

N° 17 : Croix cassée, fissurée, recouverte de mousse. Rosalie Arthuis décédée en 1870. Lefizelier.

N° 21 : pierres à terre. Sans nom.

 

Jean-Baptiste Bouillon, maçon, épouse Florence Barbot le 25/04/1875. Né à Gorron le 19 février 1840 de Jean Bouillon et de Françoise Lesage. Le patronyme Bouillon est fréquent à Gorron au 19e siècle. Beaucoup de Bouillon sont tailleurs de pierre, maçons et habitent rue Jean-Jacques Garnier (voir les nombreux articles sur les familles Bouillon sur le blog).

 

Rosalie Arthuis, originaire du canton d’Evron, épouse d’Edouard Lefizelier, négociant, mariés le 30/04/1866 à Evron), décédée le 20 novembre 1870 à Gorron, à l’âge de 26 ans (vraisemblablement de l’épidémie de variole noire apparue après la guerre de 1870). La famille Lefizelier est originaire de Gorron. Les parents d’Edouard (Jean Lefizelier et Hortense Ruault) sont propriétaires.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 11:47

Familles influentes lors de la Révolution

Famille Couppel

 

Etienne Joseph Couppel (sieur de la Chauvinière), marié à Anne Gobbé le 25/05/1773 à Gorron.  Etienne Couppel est originaire de Saint-Aubin-Fosse-Louvain. Son père, Pierre Couppel est avocat, doyen de la baronnie de Saint-Aubin. Anne Gobbé est originaire de Gorron, fille de Julien Gobbé, procureur fiscal de la baronnie de Gorron.

En 1846, nous retrouvons Edouard Couppel (marié à Hyacinthe Brochard le 04/06/1823), laboureur, au Pont de Hercé ; Louis Coupel (marié à Jeanne Géraul, le 14/07/1819), laboureur au Chêne Roignon et Perrine Gobé (mariée le 15/02/1845 à Joseph Daligault), rue de l’Eglise.

 

Edouard Couppel, propriétaire est le fils de Louis Couppel. Louis Couppel est le fils d’Etienne Couppel et d’Anne Gobbé.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche