Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2023 4 17 /08 /août /2023 09:27

L’objectif est de recenser les domestiques (hors agriculture), de connaître les familles qui les emploient. Dans la mesure du possible, essayer de repérer leur lieu de naissance, leur origine sociale et la durée de l’exercice dans la fonction.

 

Dernière étape : retrouver l’origine sociale des domestiques natifs de Gorron en 1872.

 

Richard

Louis 19

Brodin/hôtel

Gorron

Tisserand

Ernault

Marie 17

Idem

Gorron

Boucher

Barré

Constance 16

Pottier/forgeron

Gorron

Voiturier

 

Partager cet article
Repost0
16 août 2023 3 16 /08 /août /2023 12:45

Un journal (purement fictif) tenu par un membre d’une vieille famille gorronnaise, me permet de revenir sur des éléments marquants de l’histoire de la ville dans le cadre de l’actualité nationale annuelle…

 

Le journal de Gabrielle Boulard (épouse Daniel)

 

1923

Prendre la suite de ma mère et de mes ancêtres est plutôt intimidant. Surtout que cette année, à Gorron, il y a eu peu d’événements remarquables. Un homme s’est tué en nettoyant son fusil (à moins qu’il ne se soit suicidé, ce que parfois l’on cache) ; 16 moutons ont été dévorés par des chiens en trois mois. On en n’est pas encore à la psychose de la Bête du Gévaudan.

La réfection de l’église est toujours un problème pour les finances municipales depuis la loi de séparation des Eglises et de l’Etat. L’entretien des bâtiments incombant désormais aux communes. On en fait toujours trop pour les uns et pas assez pour les autres.

Au niveau national, une affaire criminelle prend une ampleur exceptionnelle dans l’ouest de la France. Guillaume Seznec est accusé du meurtre de Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère dont le corps n’a jamais été retrouvé. L’accusé ne cesse de nier les faits.

Pour moi qui m’intéresse aux affaires politiques, je suis plus choquée par l’exclusion des membres de la Ligue des droits de l’Homme du Parti communiste.

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2023 2 15 /08 /août /2023 16:06

Préparation d'un roman dont l'héroïne principale sera une domestique qui passera sa vie d'adulte au service d'une famille d'industriels gorronnais.

 

La grippe espagnole

Dans le livret militaire déjà évoqué ici (Eugène Détais) on apprend qu’après deux blessures, le soldat est « évacué pour grippe le 20/10/1916 par ambulance et rejoint sa compagnie le 20/11/1916. Un mois d’évacuation pour une grippe qui avait dû être sévère.

Il n’était pas encore question d’une épidémie fin 1916. Pourtant, il est probable que le virus circulait déjà. Il n’était pas connu. Comme pour la dernière pandémie (Coronavirus), le corps médical, débordé, a commencé par minimiser la gravité de l’affection. Avec, en plus, à l’époque, le moral de l’armée à préserver. Pas question de divulguer à l’ennemi que les troupes étaient affectées. Aussi bien en Allemagne qu’en France.

Quand il fut difficile de cacher ce qui devenait une véritable pandémie, la contagion était déjà générale. D’autant plus que la guerre devenue mondiale, les soldats de différentes nationalités se croisaient régulièrement sur les lignes de front.

 

A suivre, les traitements fantaisistes, les millions de morts, les ces dramatiques…

Partager cet article
Repost0
14 août 2023 1 14 /08 /août /2023 11:55

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés.

 

1975

Rue Jean-Jacques Garnier

 

Théotiste Mareau(Mauguit) née le 15/03/1892

Elle est la fille de Louis Mareau, débitant et de Marie Mareau, débitante, rue Jean-Jacques Garnier. Les parents sont originaires de Colombiers. Elle ne sera pas retenue dans la recherche.

 

Récapitulatif

Sur 872 personnes retenues, 163 sont originaires de Gorron. Sur ces 163, 59 s’inscrivent dans une lignée de plus d’une génération.

 

Raymonde Lair (Leblanc) née le 20/08/1940. Nous ne retrouvons pas ses ascendants. Elle ne sera pas retenue dans la recherche.

 

Récapitulatif

 

Sur 896 personnes retenues, 164 sont originaires de Gorron. Sur ces 164, 59 s’inscrivent dans une lignée de plus d’une génération.

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2023 7 13 /08 /août /2023 13:03
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962

 

Recensement de 1962

 

Rue de la Cour de Forges

 

N° 12 : Léon Renault, docteur vétérinaire, son épouse Marie Daniel et leur fille, Madeleine, herbagère.

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…
Partager cet article
Repost0
12 août 2023 6 12 /08 /août /2023 16:00

« Sébastien Roch » (Octave Mirbeau)

Ecrit en 1890, le sujet central de ce roman a une résonance particulière de nos jours : le viol d’un jeune adolescent par un jésuite enseignant dans le collège où il est interne. On peut voir les conséquences de cet acte sur le développement du jeune homme. Une vie détruite avec, notamment, de graves problèmes de relation avec les femmes.

Mirbeau a mis dans son roman des éléments autobiographiques. Au-delà du thème central, il aborde aussi la discrimination sociale. Elève pauvre, Sébastien subit les brimades, le mépris des autres élèves, pour beaucoup nobles. L’épisode concernant le nationalisme et la guerre à la fin du roman reflète aussi les engagements politiques de Mirbeau qui, après un début de carrière de journaliste hésitant, s’est engagé aux côté des anarchistes. Dreyfusard, fustigeant le nationalisme, l’antisémitisme, l’armée et toute institution opprimant l’individu. Il laissera une œuvre un peu oubliée aujourd’hui qui, pourtant serait bien d’actualité.

Partager cet article
Repost0
11 août 2023 5 11 /08 /août /2023 12:34
Echanges…

Les personnes nées la même année se retrouvent parfois. Une photo d’une de ces réunions va permettre d’évoquer celles nées en 1928.

Nous essaierons de les retrouver dans le recensement de la population gorronnaise de 1975.

Nous retrouvons certaines de ces personnes des années plus tard.

 

M. Groussard ; Mme Derenne ; M. Courtin.

Echanges…
Partager cet article
Repost0
10 août 2023 4 10 /08 /août /2023 16:35

L’objectif est de recenser les domestiques (hors agriculture), de connaître les familles qui les emploient. Dans la mesure du possible, essayer de repérer leur lieu de naissance, leur origine sociale et la durée de l’exercice dans la fonction.

 

Dernière étape : retrouver l’origine sociale des domestiques natifs de Gorron en 1872.

 

Landais

Joséphine 18

Gesbert/rentière

Gorron

Laboureur

Royer

Aurélie 17

Ruault/rentière

Gorron

Domestique

Cerisier

Jean 19

Normandière/charpentier

Gorron

Cabaretier

Partager cet article
Repost0
9 août 2023 3 09 /08 /août /2023 11:35

Un journal (purement fictif) tenu par un membre d’une vieille famille gorronnaise, me permet de revenir sur des éléments marquants de l’histoire de la ville dans le cadre de l’actualité nationale annuelle…

 

Le journal de Marguerite Péan (épouse Gabriel Boullard)

 

1922

Ma fille Gabrielle s’est mariée cette année. Je crois qu’il est temps de lui transmettre le flambeau. Il y a déjà quelque temps qu’elle s’intéresse au journal de la famille. Et elle est tout à fait d’accord pour poursuivre le travail commencé par notre ancêtre Renée Largerie, le dimanche 24 juin 1700. Elle choisira la méthode qui lui conviendra le mieux, privilégiant le local ou le national. En attendant, pour une dernière fois, je vais revenir sur cette année 1922.

La vie gorronnaise a été marquée par plusieurs drames : une femme est morte carbonisée après être vraisemblablement tombée dans son âtre ; un homme s’est noyé dans sa fontaine ; le fils du chef de gare, un jeune homme de 21 ans, a été happé par le tramway en gare de Gorron ; un militaire ayant sauté du même tramway est grièvement blessés (il sera soigné par mon gendre qui dirige la clinique rue de Normandie). Certaines personnes l’avaient bien dit, cette machine était dangereuse, oubliant les bienfais qu’elle a apportée à la population.

Des accidents ferroviaires, on en relève régulièrement au niveau national. On vient même d’assister à un accident d’aviation. Tous les progrès, quels qu’ils soient, engendrent des risques.

Partager cet article
Repost0
8 août 2023 2 08 /08 /août /2023 12:49

Préparation d'un roman dont l'héroïne principale sera une domestique qui passera sa vie d'adulte au service d'une famille d'industriels gorronnais.

 

La houbille

Dans les campagnes, notamment de l’ouest de la France, des personnages plus ou moins maléfiques, nourrissent l’imaginaire de populations crédules qui aiment à se faire peur. Au cours des veillées,  des conteurs évoquaient des histoires effrayantes qu’on aimait écouter serrés autour de la cheminée. Cela pouvait faciliter le sommeil au chaud et en sécurité dans son lit. A moins que des cauchemars ne viennent persécuter les plus sensibles.

La houbille faisait partie de ces personnages, en Mayenne notamment. Il s’agissait d’un fantôme, agité et bruyant, qui errait dans la nuit sombre du bocage, terrorisant les voyageurs imprudents. Comme tout bon fantôme, il apparaissait sous la forme d’un drap blanc, interpellant les personnes qu’il croisait.

Ce déguisement à portée de tous, permettait aux plaisantins de faire peur aux crédules. Mais aussi aux malhonnêtes d’écarter du voisinage des témoins éventuels de larcins ou d’activités interdites comme la fabrication clandestine d’alcool interdit.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche