Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 09:53

Samedi 24 mars 1703    

       

        

                Depuis plusieurs semaines, une épidémie mystérieuse s’est abattue sur les nouveaux nés. Une dysenterie foudroyante se déclarant dès le lendemain de la naissance. Les chirurgiens, et même les médecins de la ville, appelés par les familles les plus aisées, furent impuissants. Le glas ne cessa de sonner et le fossoyeur dut faire appel à son fils pour creuser les petites fosses.

                Face à l’hécatombe, les familles se tournèrent vers l’Eglise. Il y eut même des processions implorant le secours divin. Le curé finit par renvoyer la faute sur le manque de ferveur de ses ouailles quand la vie leur paraissait facile. La responsabilité des Hommes permet ainsi de ne pas s’interroger sur la volonté divine.

                La vieille sorcière a été, elle aussi, souvent sollicitée, même si les prêtres interdisaient cette pratique diabolique. Ses échecs finirent par exaspérer. Et, comme pour réduire leur faute, les mêmes familles finirent par se retourner contre elle. Non seulement elle ne guérissait pas mais on la soupçonna d’avoir jeté un sort aux villageois.

                Les témoignages se multiplièrent. On l’arrêta. J’ai appris qu’hier  on l’avait menée au bûcher. L’évêque lui-même assistait au supplice. On a raconté que la petite vieille chemina stoïque et sans plainte et que son œil,  semblable à celui d’un vieil aigle, chercha le regard du prélat jusqu’au moment où les flammes léchèrent ses pauvres pieds.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche