Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 09:03

Fictions…

 

Le journal de Renée Largerie

 

Mercredi 16 mars 1701

Plus le terme s’approchait, plus j’entendais d’histoires horribles sur l’enfantement. L’enfant mal placé qui déchirait les chairs meurtries. Les jumeaux qu’il fallait découper pour sauver la mère. Les fœtus étranglés par le cordon noué autour du cou. Et toujours les hurlements de la femme martyrisée.  Celles qui donnaient le plus de détails étaient souvent les jeunes mères. L’accouchement est comme un rite initiatique et la douleur en soulignait l’importance.

Pour mon petit Joseph il eut mes lèvres mordues au sang, la peau tendre des paumes déchirée par mes ongles cassés. Mais pas de cris. Pourtant les vagues qui se succédaient, déchirant mes entrailles martyrisées, chaque fois je les appréhendais. Quand Madame Thuaudet annonça qu’elle voyait la tête je ne pensais qu’à l’ondoiement qu’elle pouvait pratiquer quand le petit être était en péril de mort. Mon mari et mon père étaient restés, par décence, dans la cuisine, prêts à intervenir. Quand ils entendirent les pleurs du nouveau-né, ils entrèrent pour me féliciter.

                Je sens des lèvres avides téter mes seins sensibles. Le plaisir que j’y prends est sans doute interdit. Mais je m’en moque. Mon statut de mère m’a transformée. Je n’ai plus peur des hommes, qu’ils soient père, mari ou curé. Personne ne pourrait me détourner de ma tâche essentielle. La vie de ce bébé occupe toute la place. Et la joie de Jeanne quand je lui permets de prendre Joseph dans ses bras, couronne la félicité que je connais maintenant.

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche