Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 11:20

 

La tombe de la famille Gilard

 

Les cimetières d’Ancien régime se situaient souvent autour des églises. Pour les pauvres, les cadavres étaient inhumés dans une fosse commune. Les restes étaient ensuite entassés dans des ossuaires. L’anonymat était donc la règle sauf pour les personnages importants qui pouvaient être inhumés dans l’église elle-même.

Dans le roman, au risque d’un certain anachronisme, la famille Gilard se distingue très tôt parmi les laboureurs. Cela commence par la construction même de la Thiercelinais, par la terre propriété de la famille (la parcelle de la Louve), par les originalités dans l’aménagement du domaine (les murailles, l’allée de châtaigniers…), par les premières activités de commerce (abricots, miel…).

L’apprentissage de l’écriture et la lecture, l’approche du français, de la part de Basile, débouchent sur une autre nouveauté : le tombeau familial sort de l’anonymat grâce au travail de sculpture dans la pierre de Toussaint préparé par Basile et Sidonie qui, ainsi, se rapproche encore de la famille.

Illustration : une vieille tombe au cimetière de Gorron.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche