Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 11:44

Le dénouement est proche…

Ils ont cependant réussi à répondre à ma demande. L’après-midi j’allais beaucoup mieux. Et je me suis demandé si tout cela n’avait pas été qu’un mauvais rêve. L’annonce de ma mort prochaine. Ma résignation aussi facile. L’abandon de toute lutte et l’espoir d’une fin la plus douce possible. Je n’y croyais déjà plus. Mon corps me paraissait bien loin de sa fin. J’ai plutôt bien collationné les différents écrits et j’ai retrouvé enfin Jeanne et Louise. Jeanne, la petite-fille de Jeannot, travaillait donc pour Louise. La mère de la jeune fille, ivrognesse elle aussi notoire, avait eu une très mauvaise réputation. Elle vivait avec sa fille, née de père inconnu, dans une masure située à l’orée du Taillis de la Mort. Après recoupement des différents témoignages, je crois pouvoir dire qu’elle se prostituait. Jeanne était donc le fruit d’un de ses nombreux clients. Bien qu’apparemment d’une moralité bien supérieure à sa mère, celle-ci tomba aussi enceinte en dehors du mariage. Personne n’a jamais connu le nom du père de l’enfant né sous le toit de Louise. Un garçon. On en parlait peu dans les différents écrits. Quand, enfin j’ai vu son prénom écrit, j’ai eu comme un frisson. J’ai cru un moment que l’effet des médicaments, enfin prescrits conjointement par les deux médecins, avait perdu de son efficacité. Mais en tremblant un peu, j’ai continué mes recherches. Le garçon s’appelait Jean, comme moi. Et il avait, comme moi, une malformation assez courante à l’époque : le pied bot. Ma mère s’appelait Jeanne, je pouvais être né à l’époque correspondant à la naissance de ce garçon. Je suis beaucoup trop âgé et trop malade pour me lancer dans un roman digne des aventures rocambolesques qui alimentent les feuilletons quotidiens des journaux…

Malgré le brusque accès de fièvre j’ai envie de finir cette nouvelle page. Trop de questions se bousculent qui, de toute façon, empêcheraient de m’endormir. Pourquoi, brusquement, ai-je refusé de voir un médecin ? Je n’en sais vraiment rien. Il y a encore peu de jours, je ne pensais absolument pas à une fin proche. Je me demande si j’y crois d’ailleurs vraiment. Et pourtant les deux médecins ne me laissent aucun doute. Je crois être plus préoccupé par les informations recueillies dans les lectures de l’après-midi que par l’état de ma santé. Quel rapport entre ma mère, disparue très tôt, mon père qui l’a suivie de près et cette histoire sordide de la descendance de Jeannot le Chouan ? Je vais essayer demain de mettre un peu d’ordre dans tout cela.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche