Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 12:03

Tous pour la guerre ?...

L’orage, le vent, la pluie. Je n’ai jamais beaucoup aimé ces déchaînements… Deux réveils nocturnes, légèrement nauséeux, avec beaucoup de difficultés à retrouver le sommeil. Impossible de me rappeler des rêves qui, j’en suis pourtant sûr, me renvoyaient à des moments pénibles : souffrances personnelles, culpabilité, échecs… Je n’ai pas essayé de me les remémorer de peur de revenir sur des épisodes que j’ai toujours essayé d’oublier. Le petit- déjeuner lui-même m’a paru insipide. Pourtant ce moment, en général, correspondait à un sursaut quand la journée commençait plutôt mal. Non seulement je n’ai pas imaginé sortir mais, au contraire, je suis retourné me coucher. La position allongée n’améliorait guère mon état général. A tel point que j’ai demandé à ma bonne de quérir le médecin. Le jeune. Mon choix est décidément fait. Il est arrivé très vite. Ce qui n’a pas été tellement rassurant. Après m’avoir ausculté, il a rédigé une ordonnance, l’air soucieux. Il ne fallait pas me lever, surtout quand personne n’était avec moi à la maison. Il me promit de repasser me voir, ce qu’il fit dans le milieu de l’après-midi.

Après sa visite, je me suis senti un peu mieux. Je n’ai pas pour autant essayé de me lever. J’ai demandé à la bonne d’aller aux nouvelles. Et, bien calé dans mes oreillers, j’ai consulté les journaux. Enfin la France et l’Angleterre paraissaient vouloir contrer la puissance allemande. Il s’agissait de priver les Nazis de l’approvisionnement en fer nécessaire à leurs entreprises, en posant des mines dans les ports norvégiens. Les Allemands ont riposté, et ont foncé vers ces mêmes ports en occupant au passage le Danemark. La confrontation directe a eu enfin lieu. Les troupes franco-britanniques ont été battues. Et même si le gouvernement français claironne que la route du fer est coupée, il paraît malheureusement évident qu’Hitler n’est en aucune façon intimidé par la coalition franco-britannique. En soi ces informations seraient suffisamment inquiétantes mais, fidèle à une fâcheuse habitude, la France connaît, face à la difficulté, l’émergence de dissensions. Politiques, c’est malheureusement classique. Mais en plus, militaires, entre le généralissime Gamelin et le commandant des armées françaises, Georges. Parti d’un pacifisme plutôt naïf, j’en suis maintenant à soutenir Gamelin qui semble confiant et attendrait avec impatience une attaque allemande. Mais une petite musique commence à me trotter dans la tête. Ces dissensions ne marquent-elles pas une véritable crainte de la part de nos responsables en matière de défense du pays ? Ce qui expliquerait le manque d’initiatives de notre part. Bien sûr, il y a les discours traditionnels, promettant aux Allemands une défaite rapide. Mais, généralement, ces rodomontades ne sont guère rassurantes. Si j’étais en âge, si j’avais la santé, ne me serais-je pas porté en première ligne pour fais sus à l’ennemi ? Je ne me reconnais plus. La fièvre, sans doute.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche