Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:47

Vous trouverez cette semaine (4ème/2022)

 

Catégorie histoire locale :

  •  Cimetière :  Famille Bodin/Ducoin…
  • La population gorronnaise, 1700 - 1836 : les métiers disparus (3)…
  • Les métiers à Gorron :  maçons ( Lesage, suite)…
  • Population synthèse : 1975 – Rue du Château …

 

Catégorie échanges :

 

Catégorie : journal de bord :     

  • Nouveau roman : un prêtre habitué…

 

Catégorie fictions :

  • Le journal de Hyacinthe Boullard (épouse Péan) : décembre 1854…

 

Point de vue :

  • Note de lecture :   Le nom de la rose …

 

 

 

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

 

Actualité de la semaine (4ème/2022)...

Recensement de 1962

 

Grande Rue

 

N° 14 : Fernand Charlot, cordonnier, son épouse, Odette Repessé et leur fils Gérard.

Actualité de la semaine (4ème/2022)...
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:44
Cimetière…

Famille BODIN/DUCOIN

Berthe BODIN

Née DUCOIN

1894 – 1971

Louis BODIN

1893 – 1973

 

Il s’agit de Berthe Ducoin, fille de Jean Ducoin, maçon et de Roseline Dubois. Mariée à Louis Bodin, scieur de bois, elle est couturière. Ils sont recensés rue du Maine en 1936.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:41

Les métiers

Certains ont disparu de nos jours ou ont une dénomination différente (suite)

 

Chirurgien : pratique les saignées ordonnées par les médecins, assiste les femmes en couches, difficiles ; son action s’élargit aux soins en général.

Officier de santé : se situe entre le chirurgien et le médecin, plus qualifié que l’un, moins que l’autre.

Cirier : fabrique des chandelles, des cierges, des bougies…

Cloutier : fabrique des clous puis plus généralement quincaillier (marchand d’articles de fer, cuivre, acier…).

Coutelier : fabrique et vend des couteaux, ciseaux, rasoirs…

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:38

Les dynasties de maçons

Famille Lesage

 

En 1846 :

 Julien Lesage, 65 ans, maçon, son épouse, Marie Daligault, 50 ans et leur fille Françoise, 22 ans, recensés à la Durandais.

Michel Lesage, 60 ans, maçon, veuf, ses enfants : Françoise, fileuse, 30 ans, et Michel, maçon, 29 ans, recensés à la Durandais.

 

Nous ne retrouvons pas le mariage de Julien Lesage.

 

Michel Lesage père (né le 5/10/1852) est le fils de François Lesage et de René Buin. François Lesage est vraisemblablement le François Lesage recensé au 18ème siècle. On aurait donc trois générations de Lesage maçons à Gorron. François Lesage › Michel Lesage › Michel Lesage.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:35

1975

Rue Montoise

 

Julienne Duroy/Belliard née le 24/05/1902. Elle est la fille de Pierre Duroy, originaire de Châtillon et de Marie Boéda, originaire de Saint Siméon, recensés en 1906 au Chêne Roignon. Cette lignée ne sera pas retenue.

 

Récapitulatif

Sur 4 personnes retenues, 1 est originaire de Gorron. Qui ne s’inscrit pas dans une lignée de plus d’une génération.

 

Rue du Château

 Sur 5 personnes retenues, aucune n’est originaire de Gorron.

 

Récapitulatif général

Sur 511 personnes retenues, 109 sont originaires de Gorron. Sur ces 109, 37 s’inscrivent dans une lignée de plus d’une génération.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:32

Les délibérations municipales (1932)

Reconstruction salle des fêtes (suite). La peinture des radiateurs et des canalisations du chauffage central sera réalisée par M. Fromentin, entrepreneur de Fougères.

 

Hôtel des Postes. Le directeur des Postes demande à la commune la construction d’un nouvel hôtel des Poste. La réponse est négative, compte-tenu de l’état des finances de ville. Il faudra attendre les années 1970 pour voir cette construction réalisé près du Champ de foire.

 

Un poste téléphonique automatique. La demande de l’installation d’un poste téléphonique contre la façade du bureau de postes (rue Magenta) est ajournée car il faudrait pour la commune installer à ses frais 3 lampes et payer l’éclairage.

 

Incendie de l’usine de chaussures Lefort et Rossignol frères. Un atelier de coupe et de piqûre seront installés dans l’ancienne salle des fêtes et les anciens locaux des services administratifs de la mairie (pendant la reconstruction de la mairie).

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:30

Bulletin paroissial 

Entre Nous : décembre 1954 ; janvier 1955

 

Horaires des messes : le 24, office de nuit à 23h 30 ; le 25, grand’messe à minuit, deux messes basses à 1h et 1h 30… Je pensais que la messe de minuit avait lieu le 24. On constate que la pratique religieuse était encore, à l’époque, très importante.

Décès : madame René Lucas (née Emilienne Carré), est décédée le 4 janvier 1955. On apprend qu’elle était la gardienne de la chapelle du Bignon. Et Gorron était sous la neige à cette date.

Fête familiale de la Jeanne d’Arc : à la salle Sainte Thérèse (salle métallique, située à l’époque où se trouve la salle Jeanne d’Arc actuelle) ; tournoi de ping-pong, concours de belote…

Etat de l’église : pas de chauffage, dallage à refaire, enduit des murs qui s’écroule,  pas de sonorisation,  électrification à refaire…

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:27

Le prêtre habitué

Dans le roman, un prêtre habitué, Pierre Berrier, tient une petite école dans un village près de la ferme de François Launay. Un prêtre habitué, sous l’ancien régime, vivait pauvrement, souvent dans sa paroisse d’origine, sans avoir de fonction officielle. Il pouvait être sollicité par la cure pour assurer quelques tâches relatives à la religion. Certains ouvraient de petites écoles.

Pierre Berrier, prêtre habitué, habitant au Saudray, a tenu une de ces petites écoles au 18e siècle.

François Launay apprendra à lire et à écrire dans une de ces petites écoles. Ce qui lui permettra de tenir un journal pendant sa campagne militaire.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:24

Le journal de Hyacinthe Boullard (épouse Péan)

Décembre 1854

 

Faire la guerre semble une nécessité pour les hommes. La France s’engage dans un conflit aux côtés de l’Angleterre et de l’Empire Ottoman contre la Russie. Je serai bien incapable d’expliquer pourquoi. Ce que je sais, par contre, c’est que de nombreux malheureux jeunes hommes y trouveront la mort. C’est désolant.

On a déjà beaucoup à faire avec les épidémies qui s’abattent régulièrement sur la pauvre population. Cette fois, il s’agit de choléra. On dit que la moitié des malades infectés décèdent. Les hommes, plutôt que de se battre feraient mieux d’essayer de découvrir les moyens de lutter contre ces épidémies.

Des scientifiques comme notre Pasteur devraient être honorés avant tous ces généraux chamarrés, fiers de leurs massacres. Je préfère entendre parler de la création d’un Institut Normal Agricole qui permettra la formation d’ingénieurs susceptibles d’améliorer nos techniques utiles pour notre nourriture que de victoires sanglantes.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:18

Note de lecture

« Le nom de la rose » (Umberto Eco)

 

Un grand livre. Qui impressionne et passionne. L’érudition de l’auteur, mais aussi ses talents d’écrivain et le contenu du récit, sont remarquables. « Amour, cruauté, malice et séduction érotique » : la quatrième de couverture, pour une fois, est fidèle au texte. Sans compter une enquête policière.

A condition de se laisser aller, de se plonger dans un récit parfois difficile, une belle expérience de lecture. En fonction de ses connaissances, de ses aptitudes, des niveaux de lecture différents peuvent être pratiqués. Du latin, parfois déformé par des moines ignorants, un vocabulaire recherché, des références sur les guerres intestines de l’Eglise au Moyen-Age… Tout cela peut être déstabilisant. Mais il faut se laisser bercer, porté par une langue très belle, une imagination débordante. Et surtout, un humour évident. Très sain.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche