Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 10:10

Vous trouverez cette semaine (31ème semaine/2017)…

 

Catégorie histoire locale :

  • Gorron en cartes postales : 1925
  • Un siècle d’histoire gorronnaise :  rue de Bretagne : famille Landais (suite)…
  • La population gorronnaise : familles Garnier/Chemin (suite)…
  • Gorron au 18e siècle : Gorron et le royaume de France en 1700…
  • Année 1740 : janvier/juin…

 

Catégorie échanges :

  • Les annotations des registres : enfant illégitime…
  • Le blog a été contacté : les coiffeurs(suite)…

 

Catégorie fictions :

  • La Louve de la Thiercelinais : Le retour d’Anne et le mariage de Mathurin …    

 

Catégorie Point de vue :

  • Note de lecture : « Croyances »…

 

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

Actualité de la semaine (31ème/2017)...

Sur le cadastre ancien, le boulevard Faverie n’est pas encore ouvert. Le calvaire situé à un des sommets du triangle formé par la rue du cimetière (côté gauche), la rue de l’église (côté droit) et la rue du Petit Marché (base), triangle qui a été détruit pour ouvrir le boulevard jusqu’à la place des Halles, n’existe plus. Par contre un calvaire est actuellement présent contre le mur de la propriété située au 21 boulevard Faverie près de l’église (qui n’est pas l’ancienne que l’on voit en bleu sur le plan et qui a été démolie en 1866).

Est-ce l’ancien calvaire qui a été déplacé ou un nouveau ? On peut y lire, outre 1950 année sainte, souvenir de la mission 1830 – 1803. 

Actualité de la semaine (31ème/2017)...
Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:59
Gorron en cartes postales…

 

Datation

 

6 Gorron (Mayenne) – La grande Rue et Maison à Piliers            Garnier et Coconnier, edit. Rennes

Le cachet de la poste nous indique que la carte postale a été envoyée le 07 septembre 1925. La photo a donc été prise avant 1925. L’angle de la prise de vue ne nous permet pas de voir si la mairie avait déjà été détruite par l’incendie de 1921.

A noter le panneau publicitaire qui nous indique, notamment, que l’hôtel Notre-Dame peut assurer les « noces et banquets ».

Bien que le cachet soit illisible, la seconde carte postale a été prise avant 1921 car l’ancienne mairie est intacte.

A noter les sabots accrochés sur la façade du Café des laboureurs – Nollière Sabotier.

GORRON (Mayenne). – La Place des Halles

Gorron en cartes postales…
Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:54

 

Rue de Bretagne

 

Famille Landais

 

Rappel : nous avons suivi des lignées de Landais de 1846 à 1872, date à laquelle elles ne vivent plus rue de Bretagne. Nous repartons de 1906, redescendant vers 1872 pour voir si les Landais du 20e siècle ont quelque chose à voir avec ces lignées.

1886

Nous retrouvons la famille de Louis Landais, armurier, de son épouse Clémentine Divet et de leurs enfants : Henriette, Henri, Clémentine, Louis.

1881

Même chose en 1881 avec les enfants : Henriette et Henry.

En 1876, l’absence des Landais est confirmée pendant plus de dix ans rue de Bretagne. Nous allons suivre la lignée d’Henri Landais au 20e siècle.

En 1921, nous retrouvons Henri Landais, armurier, sa femme Clémentine et leur fils Henri.

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:50

 

 

Les familles d’origine gorronnaise au 19e siècle.

 

 

Famille Garnier

 

 

Rappel : nous remontons la lignée Garnier à partir d’Agathe Henriette Garnier.

 

Jean Garnier est le fils de Pierre Garnier (laboureur, décédé le dix nivôse an XII à Gorron) et de Mathurine Vasse mariés le 29 avril 1762 à Gorron.

 

Pierre Garnier est le fils de Jean Garnier et de Julienne Bourgoin. Nous n’avons pas d’information sur ce mariage. La recherche pour l’instant s’arrête à ce niveau.

 

Nous repartons du mariage de Pierre Félix Chemin et Marie Louise Fouilleul vers le 20e siècle.

 

Dans la rubrique « Un siècle d’histoire, nous avons déjà rencontré la famille Chemin (horloger) ayant résidé rue de la Mairie pendant au moins 76 ans.

 

En 1906, Pierre Félix Chemin (horloger), son épouse Marie Louise Fouilleul et leurs enfants : Félix (horloger, né en 1884) et Marie Louise (née en 1886), sont recensés rue de la Mairie.

 

 

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:45

Gorron et le Royaume de France en 1700

 

La population française à l’époque est d’environ 22 millions d’habitants. Louis XIV, monarque absolu, dirige le pays. Il est secondé par des secrétaires d’Etat. Le territoire est divisé en provinces (gérées par des intendants) dans lesquelles de multiples divisions administratives (judiciaires, fiscales, ecclésiastiques…) s’entremêlent parfois.

A l’origine, Gorron est une châtellenie (territoire administrée par le seigneur propriétaire du château) du comté du Maine. En 1700, le seigneur de Gorron est le baron (qui peut posséder plusieurs châtellenie) Pierre IV du Bailleul (de Hercé). Le baron de Gorron est un vassal du seigneur de Mayenne dont il détient une partie de ses possessions.

En 1700, Gorron fait partie de l’intendance de la généralité de Tours.

Au niveau judiciaire et fiscal, Gorron est un baillage (tribunal) dépendant du présidial (tribunal) du Mans.

Au niveau ecclésiastique Gorron est une paroisse de l’archidiaconé du doyenné de Passais (subdivisions ecclésiastiques) appartenant au diocèse du Mans.

Illustration : Louis XIV

 

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:39

1740

 

Signatures nouvelles

Landelle ; Jean-Jacques Galesne, curé.

 

Janvier/juillet

Janvier : décès : 2 ; naissances : 2.

Février : décès : 4 ; naissances : 3 ; mariage : 3.

Mars : naissances : 6 ; décès : 5 ; décès (- d’un an) : 3 ; mariage : 1.

Avril : décès : 8 ; naissances : 6 ; décès (- d’un an) : 1.

Mai : mariage : 1 ; décès : 3 ; naissances : 4 ; décès (- d’un an) : 1.

Juin : naissance : 2 ; décès (- d’un an) : 1.

 

Familles retenues

Décès : Gilles Garnier, la Moulinière. 18/01/1740.

Naissance : Guillaume Garnier, fils de Guillaume Garnier et de Marie Magdeleine Galesne. 09/03/1740.

Décès : Marie Béchet. 10/04/1740.

Décès : Pierre Courteille, fils de Joseph Courteille et de Jeanne ?. 22/04/1740.

Naissance : François Esnault, fils de François Esnault et de Jeanne Géraut. 24/04/1740.

Naissance : Pierre Jean Quinton, fils de Pierre Quinton et Marie Courteille. 27/04/1740. Décédé le 30/04/1740.

Naissance : Pierre Buin fils de Jacques Buin et de Marie Béchet. 27/06/1740.

 

A noter : certains actes sont difficilement déchiffrables.

 

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:35

Annotations

 

Enfant illégitime.

 

Nous trouvons dans les actes de baptême la déclaration d’enfants illégitimes pour lesquels le nom du père est précisé.

« Le vingt-huitième jour de 7bre 1698 par moi Jourdin prêtre soussigné. En la paroisse de Gorron a été baptisé un enfant mâle illégitime et hors du mariage appartenant à Julienne P ?  de cette paroisse, et est du fait de J…. ? Le ….. sieur du Bailleul, chevalier, ainsi qu’il nous a été assuré par Pierre Pommier parrain et Françoise Laigre marraine …. Et lui ont donné le nom de Pierre… »

L’orthographe a été rectifiée. Les mots difficiles à déchiffrer (notamment les noms propres) ont été remplacés par ….

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:29
Echanges…

 

Les perruquiers/coiffeurs

 

1881

Eugène Lesaint, perruquier, sa femme Valérie Pottier et leurs enfants : Eugène, Henri, Maria, Arsène, Berthe, Louis, recensés rue Magenta.

Emmanuel Pouteau, marchand de cheveux, sa femme, Virginie Chabrun, couturière, et leurs enfants : Marie, couturière et Emmanuel, ouvrier ferblantier, recensés rue Magenta.

Nous ne retrouvons pas Hyppolite Richet, Grande Rue. Emmanuel Pouteau est recensé comme marchand de cheveux et Eugène Lesaint a repris sa qualification de perruquier. Ils sont tous les deux recensés rue Magenta.

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:25

Le retour d’Anne et le mariage de Mathurin.

 

Anne a séjourné à Angers pour suivre une formation de sage-femme. Le jeune médecin chargé des cours est un adepte de méthodes nouvelles qui passionnent la jeune fille. Dès son retour, elle applique ces méthodes tout en utilisant les préparations de Kalina.

Entre temps, Mathurin s’est marié avec Julienne la fille unique de marchands de draps gorronnais plutôt aisés. La jeune épouse est dynamique et entreprenante et s’entend immédiatement très bien avec sa belle-sœur.

Elles remettent au goût du jour les anciens rites de la famille : le « pèlerinage » à la Pierre tournante, le premier jour de l’année au 1er janvier. Avec le curé elles solennisent la messe de minuit et la crèche dans l’église.

Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 09:22

 

« Croyances » (Jean-Claude Carrière)

 

L’auteur se positionne clairement comme non croyant. Athée dans le domaine religieux, adepte de la raison et de la connaissance scientifique. Il respecte cependant les croyances, reconnaît leur rôle dans l’évolution humaine. A condition, cependant, qu’elles ne mettent pas la force, la violence, au service de leurs certitudes. Par définition, la croyance ne peut être discutée, relativisée. Et c’est là sa possible dangerosité. Toute contestation peut être considérée comme une agression contre laquelle le croyant doit se défendre, au besoin en utilisant la violence.

Le positionnement de l’auteur me convient plutôt bien. Par contre, la forme du discours me dérange un peu. Il me paraît insuffisamment structuré. On a affaire à un écrivain de talent dont la réflexion ne peut être remise en cause. Mais on a aussi le sentiment d’une écriture, fluide certes, habile sans aucun doute, mais au fil de la pensée avec d’inévitables redites. D’autres auteurs, très prolifiques généralement, fonctionnent de cette façon. On peut être un instant séduit par l’aisance, l’érudition. Puis on se dit que l’essai aurait pu être resserré. L’épaisseur du livre en aurait pâti mais pas sa pertinence.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de jouvinjc
  • : Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
  • Contact

Texte Libre

Vous trouverez dans ce blog trois thèmes liés à l'histoire de la ville de Gorron. Les différents articles seront renouvelés régulièrement. Ceux qui auront été retirés sont disponibles par courriel à l'adresse suivante : jouvinjc@wanadoo.fr

Recherche